Numismatique de l'antiquité
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Monnaies de l'antiquité Romaines Grecques Gauloises et autres
 
Le site  AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
 

 L'Empereur d'Occident

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




L'Empereur d'Occident Empty
MessageSujet: L'Empereur d'Occident   L'Empereur d'Occident Icon_minitimeMer 2 Mai 2007 - 11:46

Encore du papier, toujours du papier...

"L’empereur d’Occident" est un court texte de Pierre Michon repris en poche chez Verdier, pour un récit poétique qui entraîne le lecteur à l’époque des grandes invasions barbares qui font plier l’Empire romain.

"À mon retour, j’avais dix-neuf ans. Je me mis sous les ordres de l’empereur Honorius, c’est-à-dire de sa sœur Placidia, de qui tout dépendait. J’étais lettré, bon cavalier, fils de général ; je connaissais les Barbares ; j’eus aussitôt des emplois militaires. La Sicile payait mal les tributs, des pirates interceptaient les rares vaisseaux d’outres et de grains qu’elle condescendait à armer vers Rome ; quelques trirèmes de l’escadre de Ravenne furent dépêchées dans l’île de Lipari, afin qu’elles prissent rade dans une crique discrète, et de là se livrassent le long des côtes siciliennes proches à des opérations de police ; malgré mon jeune âge, j’eus dans cette opération un rôle important et un grade supérieur, que j’honorais. Après quelques abordages victorieux sur des pirates de toutes nations, la situation devint routine ; nous restâmes cependant cantonnés ici quelque temps, sous les armes mais oisifs, sceau ostensible et vain d’un vieil Empire. Le temps bleu nous amollissait. Je jouissais de ce climat que mon enfance n’avait pas connu ; et, comme on l’est dans sa jeunesse, j’étais sottement fier de déchiffrer ce lieu brutal et lascif que le ciel avait déployé pour moi seul ; je me félicitais de le si bien goûter, comme si mon plaisir était présage de mon grand caractère : les figuiers fleurissaient pour moi, contre mon seul appétit les figues de Barbarie hérissaient vainement leurs piquants, cédaient enfin leur chair, pour moi riaient les filles des pêcheurs. Le vin très noir d’ici, le corps tumultueux de la petite Honoria qui partageait mon lit, me rassasièrent enfin. Avec la satiété vint l’inquiétude. Ce fut alors que je me décidai à le voir."

La scène se passe sur l’île méditerranéenne de Lipari, pleine des parfums des figues de barbarie et des éruptions du Stromboli juste en face. En poste dans ces îles pour mener des opérations de police maritime, un jeune officier (Aetius, le futur vainqueur d'Attila aux Champs Catalauniques) se prend d’amitié pour un vieil homme en exil, autrefois musicien, autrefois empereur de Rome. Dans le récit qu’ils se font de leur vie, les deux hommes découvrent qu’ils furent tout deux soumis, chacun en son temps et sa manière, au puissant Wisigoth Alaric.

L'Empereur d'Occident Empereuroccidentfw3
Revenir en haut Aller en bas
fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
fred


Age : 50
Localisation : Un Liégeois en Bulgarie
Date d'inscription : 03/02/2006

L'Empereur d'Occident Empty
MessageSujet: Re: L'Empereur d'Occident   L'Empereur d'Occident Icon_minitimeMer 9 Mai 2007 - 11:05

Loutre, le critique litéraire, je vais devoir te créer une rubrique sur mon site un de ces jours Wink

_________________
L'Empereur d'Occident Baniere_animee
L'Empereur d'Occident Abaloneb
Revenir en haut Aller en bas
http://monnaies-romaines.net/
Invité
Invité




L'Empereur d'Occident Empty
MessageSujet: Re: L'Empereur d'Occident   L'Empereur d'Occident Icon_minitimeMer 9 Mai 2007 - 11:06

J'oserai même pas : je suis de formation scientifique puis économique et là aussi je suis nul !!!
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Empereur d'Occident
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Numismatique de l'antiquité :: L'auberge des numismates :: Le Bar-
Sauter vers: