Le siteLe site  AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 30 ... 46  Suivant
AuteurMessage
BRUTUS
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs


Age: 51
Localisation: Bourgogne nord
Date d'inscription: 07/10/2009

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Sam 31 Déc - 9:53

Bravo12 Bravo12 bravo2

Elle fut aussi la première à commercialiser le tabac comme le prouve une fameuse liste de ses attributions retrouvée gravée dans une plaque de marbre , et tout les fumeur n'oublient jamais la célèbre Bura liste......!!!! mdr6 mdr6 lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
septimus
Proconsul
Proconsul


Age: 40
Localisation: Paris
Date d'inscription: 12/12/2007

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Sam 31 Déc - 10:43

fumeur Sur ce coup, Brutus, t'a bas un peu abusé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://septimus-coins.blogspot.com/
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur


Age: 76
Localisation: Brasilia
Date d'inscription: 22/12/2007

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Sam 31 Déc - 12:08

Ne te déranges pas sept. No BRUTUS a indulgence pleinière, parce qu'il accomplit rigoureusement la pénitence de lire toutes mes légendes. ange12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRUTUS
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs


Age: 51
Localisation: Bourgogne nord
Date d'inscription: 07/10/2009

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Sam 31 Déc - 12:18

Laughing Laughing Laughing Et je m'en régale , même si parfois elles m'inspirent un peu trop ....!!!! fumeur lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur


Age: 76
Localisation: Brasilia
Date d'inscription: 22/12/2007

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 1 Jan - 0:38

467

La légende de Tirésias

La monnaie grecque des liens ci-dessous, de Pelinna, Thessalie, porte sur l’avers un cavalier thessalien casqué et cuirassé chargeant avec une lance abaissée sur en cheval sautant à gauche, et, sur le revers, Manto debout de face, la tête tournée vers sa droite, tenant avec sa main gauche sa boîte ouverte et gesticulant de sa main droite abaissée vers la demi-image de son père aveugle Tirésias qui émerge des Enfers tenant une dague dans sa main droite.

http://www.cngcoins.com/Coin.aspx?CoinID=199133

http://www.cngcoins.com/Coin.aspx?CoinID=207708

pepe Tirésias fut un des plus célèbres devins de l’Antiquité, descendant de Evérès, l'un des " hommes semés " par Cadmos (voir mon post N.º 101, La légende de Cadmos, dans cette série), d’où il est parfois apellé Euêreidês, et appartenait à l’antique famille des Udaeus de Thèbes. Sa mère était la nymphe Chariclo fille, compagne favorite d'Athéna (Pallas, Minerve), et les deux amies aimaient volontiers se baigner nues dans une source du mont Hélicon. Un jour, le jeune Tirésias était à la chasse non loin de cette source et, voulant sans doute rejoindre sa mère, il s'approcha et surprit Athéna dans le plus simple appareil confused. La déesse lui mit la main sur les yeux, ou les frappa avec de l’eau, et Tirésias perdit la vue hein86. Chariclo lui reprocha sa cruauté envers son fils grr2, alors Athéna lui expliqua que tout mortel qui voyait un dieu contre la volonté de celui-ci devait perdre la vue. Pour le consoler  :plane: , Athéna purifia les oreilles du jeune homme, ce qui lui permit comprendre le langage des oiseaux et, ainsi, de deviner l'avenir. Elle lui donna un bâton de cornouiller grâce auquel il pouvait se diriger aussi bien que s'il avait des yeux. Enfin, elle lui accorda le privilège de vivre durant sept générations et même après sa mort son don de voyance persisterait.

Il existe d'autres récits sur la perte de la vue de Tirésias. Jeune homme, il se promenait sur le mont Cythéron (d’autres disent Cyllène) en Arcadie lorsqu'il découvrit deux serpents entrelacés. Il resta les observant pendant des heures, après lesquelles les ophidiens sentirent sa présence et, ne voulant pas être dérangés, l’attaquèrent hein69. Pour se defendre, Tirésias se mit à les frapper de son bâton. La femelle périt mais il fut lui-même aussitôt métamorphosé en femme fille. Comme femme, Tirésias devint une prostitute de grande renommée pendant sept ans. Alors, toujours au cours d'une promenade, elle tomba de nouveau sur deux serpents accouplés (une variante de la légende dit qu'elle avait rencontré en fait chaque fois le même couple de serpents et n'en avait tué aucun No). De nouveau, elle les attaqua, tuant cette fois le mâle et faisant fuir la femelle. Alors elle redevint un homme aussitôt.

D'autres versions ont cours, concernant l'acquisition de son don de devin. Un jour, une querelle s'éleva entre Zeus (Jupiter) et Héra (Junon) pour savoir qui, de l'homme ou de la femme, éprouvait le plus de plaisir pendant l’acte sexuel bisou17. Zeus prétendait que le plaisir de la femme était le plus intense. Héra n'en voulait rien croire. Tirésias fut choisi comme arbitre en raison de sa double expérience et il rapporta que, s'il fût possible mettre le plaisir sexuel dans une échelle d’un à dix, alors les hommes seraient situés à un et les femmes à trois fois trois. Vexée d'être contredite et de voir un secret trahi confused, Héra frappa Tirésias de cécité en raison de ce qu'elle jugeait être son " aveuglement " grr1. Zeus, qui ne pouvait pas réparer les dégâts causés par son épouse, consola Tirésias en lui accordant la vision intérieure, c’est-à-doire la sagesse et le don de prophétie, et la compréhension du langage des oiseaux planeur idee.

Tirésias exerça partout ses talents. Il avait sa demeure près de Thèbes et se faisait assister dans ses sacrifices par un adolescent. Avec Cadmos, il instaura le culte de Dionysos à Thèbes incl22 alors que Penthée, l'impie qui le rejetait malgré les avertissements du devin, fut mis en pièces par des Ménades déchaînées auxquelles s'était jointe sa propre mère hein11.

En qualité de conseiller d’Oedipe, roi de Thèbes king3 (voir mon post N.º 355, La légende d’Oedipe, dans cette série), Tirésias lui mit en garde contre le destin qu'il osait affronter. Lorsque les Sept Chefs se liguèrent contre Thèbes et son roi Etéocle  king3  à l'appel de Polynice, il annonça que la ville serait sauvée par le sacrifice à Arès (Mars) d'un jeune homme: Ménécée se dévoua en se jetant dans l'antre d'un dragon. Après la défense victorieuse de Thèbes, il prescrivit à Créon, le régent, " d'enterrer les morts et de déterrer les vivants ". Créon s'exécuta trop tardivement : il se résigna à ensevelir Polynice mais Antigone s'était déjà pendue dans le caveau où on l'avait enfermée ; son fils, Hémon, s'était suicidé, ainsi que son épouse, Eurydice. Enfin, lors de l'expédition des Épigones, les successeurs des Sept Chefs, il annonça cette fois que Thèbes serait vaincue et conseilla au fils d'Etéocle, Laodamas, à entamer des négociations de paix et profiter de l’occasion qu’elles offraient pour s’enfuir de la cité en faveur de la nuit. Il s’échappa lui-même avec eux nananere.

Cependant, d’après une autre tradition, Tirésias mourut précisément le jour de la prise de Thèbes pour avoir bu l'eau de la fontaine de la nymphe Telphousa à Haliarte. Une autre version de sa mort dit qu'il fut d'abord prisonnier des Épigones et qu'il fut conduit à Delphes avec sa fille Manto geek (voir mon post N.º 129, La légende de Manto, dans cette série) pour y être consacrée à Apollon. Il serait mort en cours de route (ou à Delphes). Une autre tradition encore rapporte qu'il suivit Manto à Colophon, en Asie Mineure où il mourut. Il eut des funérailles solennelles célébrées en présence du devin Calchas (voir mon post N.º 426, La légende de Calchas, dans cette série) et de nombreux autres prophètes. Sa réputation ne s'éteignit pas avec sa vie. La magicienne Circé envoya Ulysse consulter son âme aux Enfers (voir mon post N.º 109, La légende d’Ulysse et Circé, dans cette série). Il était en effet le seul qui eût conservé après sa mort son don (accordé par Zeus ou par Athéna, ou encore par Perséphone) de devination. Ulysse sacrifia une brebis noire dont il lui fit boire le sang et Tirésias lui révéla tout ce qui devait encore lui arriver dans son existence.

Son tombeau était montré dans le voisinage de la fontaine Telphusa, près de Thèbes, mais aussi en Macédoine ; et la place près de Thèbes où il avait l’habitude d’observer les oiseaux était signalée comme un site notable même en temps plus avancés. L’oracle associé à son tombeau perdit son pouvoir et devint muet au temps de la plaie orchomenienne.      

Berthélemy Aneau dédia un emblème de son livre Imagination poétique (1552), en vieux français, à l’épisode du litige entre Jupiter et Junon tranché par Tirésias, lequel constitue une des versions de la cause de sa cécité et de ses pouvoirs divinatoires.

[size=24]JUPITER EQUITABLE[/size



Avec Junon, Jupiter debattoit
Lequel des Dieux, l’homme, ou la femme estoit,
Au charnel acte agir plus delecté :
Et qui avoit plus grande volupté.
Juge eleu fut de ce joyeux proces
Tiresias le sage: qui pour ses
Mutations d’homme en femme en savoit,
Et essayé les deux Venus avoit.
Lequel jugea, qu’en l’acte du desir,
La femme y a plus que l’homme plaisir.
Ainsi donna pour Jupiter sentence,
Parquoy Juno trop cruelle en vengence,
Le feit aveugle en luy crevant les yeux.
Mais Jupiter tres juste sur tous Dieux.
Pour de ses yeulx la recompense avoir
Luy octroya les cas futurs scavoir.
En ceste fable, ou l’aveugle devine,
Est l’equité de Justice divine.
Qui le default, de ce qu’au corps perit:
Bien recompense en graces d’esperit.
Car il advient bient souvent : que plusieurs
Destituez des sens exterieurs,
Ont la vertu de l’esp’rit plus ague.
Parquoy, nature inique nul nargue.

Pelinna (en latin Pelinnseum) était une antique ville grecque avec un célèbre temple de Zeus Pelinnaeus, à Estiaeotis, l’antique Thessalie. Elle était située entre Tricca et Pharcadon, près de l’actuelle Palaiogardiki (préfecture de Trikala). La ville gagna une importance spéciale au IVe siècle av. J.-C. Grâce à l’alliance avec Philippe II de Macédoine king3.

Pour d’autres sources de cette légende et cette ville, voir les liens suivants :

http://www.mythologica.fr/grec/tiresias.htm

http://www.in2greece.com/english/historymyth/mythology/names/tiresias.htm  (en anglais)

http://en.wikipedia.org/wiki/Tiresias  (en anglais)

http://www.mythindex.com/greek-mythology/T/Tiresias.html  (en anglais)

http://www.maicar.com/GML/Tiresias.html  (en anglais)

http://en.wikipedia.org/wiki/Pelinna  (en anglais)


Dernière édition par Emblémiste le Ven 12 Sep - 14:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRUTUS
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs


Age: 51
Localisation: Bourgogne nord
Date d'inscription: 07/10/2009

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 1 Jan - 10:44

super1 super1 bravo2 et merci

Et surtout mes meilleurs voeux pour l'année 2012 , Emblémiste .....!!!! bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno
Pontif
Pontif


Age: 63
Date d'inscription: 21/05/2008

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 1 Jan - 10:57

bravo2 ..je joins les miens a ceux de Brutus... santé prospérité légendité Very Happy ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
probus53
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs


Age: 41
Localisation: Aux marges de l'Armorique...
Date d'inscription: 09/11/2008

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 1 Jan - 18:32

Une bonne habitude à poursuivre en 2012 ! On ne se lasse pas de ces p'tits bonbons de culture super1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://virtvsprobi.blogspot.com/
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS


Age: 48
Localisation: L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription: 06/02/2008

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 1 Jan - 21:05

pour cette nouvelle monnaie de légende qui inaugure cette nouvelle année !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur


Age: 76
Localisation: Brasilia
Date d'inscription: 22/12/2007

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 2 Jan - 1:21

merci beaucoup les amis ! pepe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur


Age: 76
Localisation: Brasilia
Date d'inscription: 22/12/2007

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 2 Jan - 1:34

468

La légende d’Hébé

La monnaie grecque du lien ci-dessous, de Phlionte, Philiasie, porte sur l’avers le protomé d’un taureau encornant à droite et, sur le revers, une tête de femme à droite, identifié comme étant apparemment celle d’Hébé, qui avait un temple sur l’Acropole de Phlionte.

http://www.acsearch.info/record.html?id=97480

D’après la version plus antique, Hébé filleétait la plus jeune fille de Zeus (Jupiter) et d'Héra (Junon). Pour autant, il y a aussi une tradition vivace plus tardive qui veut qu'elle soit la fille d'Héra seule — en s'asseyant sur une laitue. Elle personnifiait l'éternelle jeunesse.

Elle avait en général sous son attribution tout ce qui regardait la vie domestique des habitants de l'Olympe. Elle remplissait dans l'Olympe la fonction d'échanson des dieux. C'est elle qui attelait le char d'Héra (Iliade V,722) , et Homère raconte aussi dans l'Iliade (V,905) qu'elle baignait et habillait son frère Arès (Mars) et qu'elle le soigna avec de l'ambroisie quand il fut blessé par Diomedès lors de la guerre de Troie (voir mon post N.º 23, La légende de Diomedès et le Palladion, dans cette série).

Elle versait l'ambroisie et le nectar aux dieux afin qu'ils restassent éternellement jeunes. Attendu que l'éternelle jeunesse est l'une des caractéristiques des dieux olympiens, il est difficile d'évaluer son rôle. Peut-être, à un stade archaïque du mythe, sa présence était-elle nécessaire pour conserver aux dieux leur jeunesse.  heink

Un jour, pendant un banquet elle fit un faux pas et tomba de telle manière qu'Athéna (Pallas, Minerve) craignit pour sa pudeur  confused . Afin d'éviter que pareil impair se renouvelle, Zeus en profita pour charger son protégé, Ganymède, un jeune mortel qu'il avait enlevé, de cette importante tâche. Ganymède devint à partir de ce moment le nouvel échanson des dieux (voir mon post N.º 9, La légende de Ganymède, dans cette série).

Elle avait aussi le don de rendre la jeunesse aux hommes. C'est ce qu'elle fit pour Iolaos, neveu d'Héraclès (Hercule), pour qu'il puisse combattre leur ennemi de toujours, Eurysthée qui s'était attaqué aux Héraclides, les descendants d'Héraclès

Elle fut mariée à Héraclès  balaise  lorsque ce dernier fut admis à l'Olympe (apothéose) et réconcilié avec sa belle-mère, Héra  bisou17  (voir mon post N.º 390, La légende d’Héraclès (Hercule) ). Ils eurent deux fils jumeaux, Alexiarès (celui qui écarte la guerre) et Anicétos (l'invincible) dont les noms rappellent la vaillance de leur père. Ils étaient les gardiens des portes de l'Olympe et les patrons des citadelles.

Hébé était aussi vénérée comme la déesse des jeunes épouses. Elle était une divinité importante de la Grèce, généralement associée à Héraclès, étant vénérée à Athènes, où elle avait un autel près du gymnase du Cynosarges et de l'autel consacré à Héraclès. Sous le nom Ganyméda (féminisation de Ganymède) ou Dia, elle était vénérée dans un bosquet sacré à Sicyone et à Phlionte, cités grecques du Péloponnèse. A Rome elle était vénérée sous de nom de Juventas.

Voici des liens pour cette légende :

http://mythologica.fr/grec/hebe.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9b%C3%A9

http://www.mythindex.com/greek-mythology/H/Hebe.html  (en anglais)

http://www.theoi.com/Ouranios/Hebe.html (en anglais)

http://www.maicar.com/GML/Hebe.html (en anglais)

Attention: Dans les fiches des liens du post N.º 374 de cette série la figure du revers de la monnaie ci-dessus est identifiée comme la Nymphe de l'Aroanios.


Dernière édition par Emblémiste le Lun 3 Fév - 12:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
probus53
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs


Age: 41
Localisation: Aux marges de l'Armorique...
Date d'inscription: 09/11/2008

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 2 Jan - 10:04

Hébé dis donc... Laughing Encore une belle légende merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://virtvsprobi.blogspot.com/
agrippa
COS III DES IIII
COS III DES IIII


Age: 61
Date d'inscription: 03/11/2010

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 2 Jan - 11:50

toujours très intéréssant,une très bone lecture oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRUTUS
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs


Age: 51
Localisation: Bourgogne nord
Date d'inscription: 07/10/2009

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 2 Jan - 19:23

bravo2 bravo2 Bravo12

On peut dire qu'en servant à boire Ganymerda ....!!!! confused Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur


Age: 76
Localisation: Brasilia
Date d'inscription: 22/12/2007

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 2 Jan - 19:43

merci à vous ! super1

BRUTUS, en décembre 2012 le Père Noël ne t'apportera aucun cadeau ! Fessée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 46Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 30 ... 46  Suivant

 Sujets similaires

-
» Fausses monnaies romaines sur eBay.
»  "Esculape et le serpent sur les monnaies romaines"
» Les Légendes Urbaines
» Mythes et légendes
» Les animaux fantastiques des contes, mythes et légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Numismatique de l'antiquité ::  :: -