Monnaies de l'antiquité
 
Le siteLe site  AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain

Aller en bas 
AuteurMessage
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
IOVI

Age : 53
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Empty
MessageSujet: Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain   Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Icon_minitimeSam 3 Oct - 22:52

Suite à l’étude du système monétaire Républicain, quelques réflexions d’ordre épigraphique se sont imposées.
Il est vrai que la systématisation pour l’uniformisation codifiée des types monétaires des différents modules du début du monnayage républicain (système libral) ne laissa aucune place à l’originalité des graveurs. Ces monnaies, que l’on qualifie d’ailleurs d’anonymes, n’ont laissés aucun indice pouvant servir à identifier le monétaire émetteur. Ces derniers n’étant pas encore organisés selon la loi en Triumvirs monetales mais en Decemvirs (430 av J.C). Ils n’ont donc pas de signes distinctifs et resteront anonyme sur leurs monnaies par la volonté de l’état et l’usage.

Avec le début du système semi-libral et oncial, outre les séries anonymes en continuité avec le système libral précédent, les types se démarquent au début du IIIeme siècle av J.C avec l’apparition de motifs divers, d’objets empruntés soit à l’outillage agricole (modius, soc), à l’armement (casque, glaive, lance) ou d’objets usuels, puisant aussi dans l’imagerie du bestiaire antique et l’observation de la nature (griffon, abeille, croissant lunaire). Ces variantes permettent alors de différencier les différents monétaires émetteurs et de classer les monnaies par famille en retrouvant ces petits signes gravés le plus souvent au revers. Il ne faut pas confondre ces signes avec les marques de contrôle que l’on rencontrera plus tard sur les deniers destinés à surveiller la quantité des émissions et l’aloi des monnaies. C’est à partir de ce moment la que l’on peut réellement parler de différenciation de types par la nature émettrice et surtout du début d’un lent processus de différentiation des types de frappe selon le monétaire. C’est la création d’une réelle titulature, de nature nominative sur les monnaies romaines. Cette idée novatrice de laisser sur la monnaie une trace du monétaire émetteur évoluera par la suite encore pour servir, non seulement à la République mais aussi à la gloire des nobles familles patriciennes.

On peut dès à présent parler avec ce premier stade d’iconographie pure, d’une reconnaissance traduisant la suprématie familiale sur l’économie et l’état romain. La puissance financière des différentes familles a servi à l’état à légiférer et à payer, avec un argent très souvent injustement récolté, cette même république glorifiée sur ce support propagandiste. Notons que la plupart des sénateurs, issus de ces grandes familles, patron d’une clientèle leur permettant la stabilité financière, ont permis à la noblesse de disposer du pouvoir lié au titre mais aussi à la fortune des prétendants.

Si l’on observe par la suite l’épigraphie des monnaies de la république, on peut noter l’apparition vers 206 av J.C de monogrammes, en dehors de l’exergue et de la marque de valeur du monnayage, le plus souvent au revers des types officiels. Les modèles d’effigies imposés par la monnaie de Rome a contenu la création des graveurs sous le joug des exigences de l’état, entretenant la monotonie des types monétaires répétitifs. L’affirmation du monétaire par l’apposition de son nom sur le numéraire témoigne de sa position grandissante dans la société romaine.
Ces monogrammes originaux, ces entrecroisements de lettres finement accolées seraient une sorte de signature personnelle. Ces représentations ont peut être aussi servi en dehors de l’émission monétaire de marque personnelle, souvent financiers de surcroit, dans les différentes transactions qu’ils faisaient. A partir de ce moment la, les types se sont enrichis d’une iconographie variée, faisant référence à une divinité familiale ou à un acte glorieux d’un ancêtre du monétaire.

De ces observations, on peut penser que l’extension des pouvoirs et des richesses des monétaires ont contribué à l’évolution stylistique mais aussi à la création de l’épigraphie monétaire et à son évolution. Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Clin

_________________
Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain D75ozConsidérations épigraphiques du numéraire romain républicain 2nu7vif


Dernière édition par IOVI le Mar 29 Juin - 10:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
Loutre
AVGVSTVS
AVGVSTVS
Loutre

Age : 50
Localisation : Rotomagvs
Date d'inscription : 08/02/2006

Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Empty
MessageSujet: Re: Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain   Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Icon_minitimeSam 3 Oct - 23:40

Merci, merci, merci !

_________________
Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain 166zyc2Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain 72vtb8
Revenir en haut Aller en bas
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
Emblémiste

Age : 81
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Empty
MessageSujet: Re: Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain   Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Icon_minitimeDim 4 Oct - 5:19

Excellent résumé ! merci
Revenir en haut Aller en bas
Gilga
Imperator
Imperator
Gilga

Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 11/10/2007

Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Empty
MessageSujet: Re: Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain   Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Icon_minitimeDim 4 Oct - 8:38

Joli résumé IOVI. Le denier siècle de la république voit l'abandon des types publiques au profit des types gentilices. Je trouve que c'est le siècle le plus riche et le plus varié en typologie, toutes époques confondues. C'est aussi certainement à cette époque que les familles ont réellement compris tout l'intérêt du support et travaillé au mieux le discours qu'elles pouvaient y véhiculer. C'est l'ancêtre de la réclame à mamie.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/as-de-nimes/
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
IOVI

Age : 53
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Empty
MessageSujet: Re: Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain   Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Icon_minitimeDim 4 Oct - 10:36

Oui Gilga. C'est le dernier siècle que je préfère aussi point de vue variété d'éffigie.
La pub a tellement bien marché, glorifiant les individualités, que la République en est morte ! Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Lol

_________________
Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain D75ozConsidérations épigraphiques du numéraire romain républicain 2nu7vif
Revenir en haut Aller en bas
http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
Gilga
Imperator
Imperator
Gilga

Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 11/10/2007

Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Empty
MessageSujet: Re: Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain   Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Icon_minitimeDim 4 Oct - 17:44

Vu comme ça Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/as-de-nimes/
Contenu sponsorisé




Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Empty
MessageSujet: Re: Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain   Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Considérations épigraphiques du numéraire romain républicain
» [Sardou, Romain] Pardonnez nos offense
» [Sardou, Romain] Quitte Rome ou Meurs
» LA PORTE : Collaboration littéraire
» Lezard téméraire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Numismatique de l'antiquité :: MONNAIES DE LA REPUBLIQUE ROMAINE :: Monnaies de la République Romaine-
Sauter vers: