Monnaies de l'antiquité
 
Le siteLe site  AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 43
Localisation : Un Liégeois en Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)   Dim 3 Déc - 2:48

Je traduit ici un message original de Alan Van Arsdale, écrit sur CFDL le 14 juillet 2006 : http://groups.yahoo.com/group/CoinForgeryDiscussionList/message/17848

A method to tell if coins are cast (works on some pressed coins also)

Une méthode pour reconnaitre les moulages
(fonctionne aussi sur quelques monnaies pressées)

Cette méthode fonctionne pour les monnaies pressées  pour lesquelles le coin est complètement rempli par le métal et pour les monnaies coulées, à l’exception des monnaies sévèrement altérées par la corrosion, par l’acide ou par une très forte usure, ou même par un faussaire très habile.
En dehors de ces exceptions, les monnaies pour lesquelles on ne distingue pas de différence de surface entre la surface en contact avec les coins et les zones qui n’ont pas été en contact avec eux ne sont pas frappées.

Les flans n’ont en général pas été frappés, à part dans le cas de surfrappes (pour lesquelles la méthode marche aussi, sauf qu’il y aura deux « frontières » entre la partie  frappée et la partie non touchée par les coins).

Les flans sont en général moulés et/ou découpés, à moins qu’il ne s’agisse d’une monnaie déjà frappée que l’on refrappe.

Sur une monnaie frappée, il y a trois zones qui seront utilisées pour cette méthode de reconnaissance : la partie en contact avec le coin de droit, la partie en contact avec le coin de revers, et la partie qui durant la frappe n’a été en contact avec aucun des 2 coins.

Pour utiliser cette méthode efficacement, il faut une certaine expérience et développer une certaine habitude. Mais il est plus facile d’utiliser cette méthode quand vous l’avez lu et que vous la développez  par vous-même, comme je l’ai fait.

Même les monnaies en mauvais état de conservation ont habituellement encore assez de surface ou de substance préservée qui permet l’utilisation de cette méthode. Mon conseil est que si vous voyez des monnaies brûlées par l’acide, la chaleur, ou une usure très uniforme (pour Prokopov et Al, les monnaies s’usent généralement sur les hauts reliefs et non uniformément ou presque sur toute la surface) et que vous ne pouvez pas utiliser cette méthode, évitez-les !

Les surfaces frappées vont varier en dureté en raison de la chauffe du métal et du fort degré de compression. Ce sont les surfaces qui ont été frappées par les coins. Il y aura à peu près une ligne sur chaque coté de la monnaie. D’un coté de cette ligne le flan a été violement frappé par le coin, de l’autre il ne l’a pas été. Parfois il peut y avoir une zone où le coin a seulement frappé légèrement le flan.

Les coins ont un effet très spécifique sur le métal. Cette méthode est plus souvent efficace sur les métaux précieux que sur le métal base, mais peut être utilisée sur tout type de monnaies bien préservées.

Une monnaie coulée qui n’a pas été en contact avec de l’acide, ni brûlée par la chaleur ni abrasée sur toute sa surface pour la rendre uniforme aura le même type de surface partout. Oubliez tout de la morphologie et du style des monnaies authentiques. Cette méthode utilise les qualités des surfaces, reflétant leur microstructure et non le style de la monnaie. Enfoncez un moulage dans de l’argile, ou une monnaie frappée, elles vont laisser à peut près la même empreinte si l’une est une copie précise de l’autre.

Une monnaie frappée a sur sa surface qui a été percutée par le coin des qualités spécifiques. La chauffe (quelques monnaies frappées sont chauffées après la frappe), les bains acides, le retrait de matière en surface par abrasion (Comme Prokopov et Al écrivent les monnaies s’usent naturellement du haut vers le bas et non sur toutes les parties en une fois), surfrappe et compression peuvent cacher les différences entre la surface en contact avec les coins et celle qui ne le fut pas.

Il n’y a pas de raison de supposer qu’une monnaie qui montre des signes de traitement pour cacher des signes de contrefaçon soit une malchanceuse coïncidence de la nature, il y a énormément de monnaies qui n’ont pas été ruinées pas la nature ou la circulation.  

Une monnaie moulée ou pressée peu recevoir par transfert du modèle beaucoup de qualités de la frappe, striations, lustre de frappe (le vrai lustre de frappe montre cependant des différences subtiles par rapport au lustre obtenu par transfert), morphologie de la surface etc…

Le moulage ou l’impression à la presse ne peut en aucun cas comprimer la monnaie de la même manière que la frappe au marteau. La frappe produit une très grande pression rapide qui provoque une circulation du métal le long de la surface des coins. Pour une monnaie frappée, sur la surface en contact avec un coin, le métal circule plus rapidement sur les bords qu’au centre. Le métal proche des parties en creux du coin circule aussi plus vite. Dans un moulage, toutes les pressions sont approximativement les mêmes, à l’exception des moulages à l’explosif, dans lesquels les pressions sont bien plus importantes près du point d’entrée du jet de métal fondu dans la matrice. Dans ce type de moulage, quand le moule est usé l’usure sera plus importante près du point d’entrée du métal (ce que vous ne verrez pas sur des monnaies frappées).

Sur une monnaie frappée, les coins polissent et compriment le métal par pression, et par le mouvement du métal le long des coins. La structure minéralogique de la monnaie est modifiée par les coins d’une manière différente que dans le cas d’un moulage ou d’une monnaie pressée entre deux coins.

Je pense que le plus gros du problème actuel avec les monnaies pressées et moulées est que les gens regardent le style et ne pensent pas assez à la structure microscopique du métal, ni comment il faudrait regarder pour déterminer si la monnaie est bel et bien frappée.

Les vendeurs de monnaies vendent principalement, attribuent les monnaies et déterminent les prix. Ces aptitudes ne valent rien quand on utilise  une méthode comme l’analyse stylistique (quand la contrefaçon est très bonne). C’est quand les coins ont été gravés à la main que l’analyse stylistique entre en jeux.

Les gens doivent juste penser différemment à propos des monnaies, ils ont besoin d’apprendre les nouvelles méthodes et non s’accrocher aux méthodes anciennes et démodées  qui sont maintenant sans utilité contre les faux  modernes.

Prenez quelques monnaies et regardez. Achetez même un décent moulage à l’explosif provenant d’un des nombreux vendeurs « réputés » sur le net ou dans une bourse. Et regardez en quoi il semble différent d’une monnaie frappée, même à l’œil nu. Ce n’est pas si difficile, il s’agit d’une méthode qui ne nécessite pas de laboratoire, même pas celui d’un gamin de 12 ans qui comprend des tests de dureté par exemple.

Nous ne pouvons pas vous prendre par la main à chaque étape, vous devez apprendre comment ramper, puis marcher par vous-même, même si quelqu’un vous aide un peu.

Pensez au métal malléable glissant  le long des coins durant la frappe par rapport au métal liquide coulant dans un moule pour remplir tout l’espace disponible. Les monnaies frappées sont comme un glacier dans un état malléable glissant pour combler les cavités. Changez votre manière de penser et une fois que vous verrez cela vous semblera assez évident. Si la monnaie est altérée à l’acide et ressemble sous le microscope à la surface de la lune, pourquoi la tenter ? Cette méthode peut s’appliquer aux monnaies en métal base mais cela demande une autre lecture.

Le fait que le marcher soit généralement insensé, avec quelques exceptions isolées, semble évident a n’importe quelle personne informée qui utilise des méthodes comme celle-ci. Le bateau n’est pas réparable, sautez en dehors comme un rat et reprenez tout à zéro  et vous pourrez  choisir dans les poches de Mr Marcher, plutôt que de le voir prendre dans vos poches avec ces sottises organisées de laisser des monnaies coulées se répandre librement dans le marché des monnaies anciennes.

Les marchés sont parfois absurdes, celui des monnaies anciennes est absurde maintenant, cela ne devrait vraiment surprendre personne. Une monnaie ancienne est  soit ancienne ou une copie moderne, il n’y a rien entre les deux, même si c’est barbare. Aucun ancien n’a jamais ni pressé ni coulé sous pression des monnaies, ainsi il ne devrait pas y avoir de problème réel.

Oubliez juste la stupidité que Mr Marcher vous enseigne maintenant dans ses dispositions  actuelles particulièrement absurdes.  Vous ne pouvez pas détecter des fausses monnaies coulées convenablement par aucun des battages publicitaires qui arrivent maintenant. Je vois souvent des faux moulés sous pression apparaître ouvertement dans des ventes, et cela en relativement grand nombre. Un bon faux coulé semble au toucher aussi tranchant, il a de très similaires coefficients de friction etc. que la monnaie qu’il copie. Non ils ne semblent pas émoussés et n’ont pas de différentes propriétés thermiques. Ces tromperies sont pour les autres moulages, pas pour les faux coulés sous pression. Ces nouveaux faux ont la densité des monnaies qu’elles copient étant donné qu’elles sont faites sous la pression d’un explosif et contrairement à l’éventuelles impression de Prokopov et Paunov leur composition métallique peut actuellement être exactement identique à celle d’une monnaie identique.

Les fraudes numismatiques ont logiquement fait marcher les collectionneurs et même des vendeurs réputés depuis au moins 500 ans. Ainsi pourquoi devrait-on fantasmer que les choses soient différentes aujourd’hui ? Habituellement les processus agissent avec le temps de manière assez constante, y compris pour les fraudes numismatiques. Il y a des catastrophes et des évènements épisodiques mais les choses vont plus ou moins comme elles doivent.

Les faussaires sont parfois capables de tromper des marchés réputés, les experts sont parfois compétents pour mettre en échec même les meilleures contrefaçons mais les choses continueront à être comme elles ont été.

Et parfois, des marchands de monnaie dans le but d’essayer de se faire plus d’argent dénaturent leurs propres capacités et d’autres tentent de faire échouer le travail des faussaires et des fraudes.


Alan Van Arsdale

_________________



Dernière édition par le Jeu 7 Déc - 2:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaies-romaines.net/
Fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 43
Localisation : Un Liégeois en Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)   Dim 3 Déc - 3:16

super1 Alan !!!


Alan Van Arsdale est l'auteur d'un livre sur les fausses monnaies romaines :


J'ai lié la photo à sa boutique si vous voulez le livre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaies-romaines.net/
Janus
modérateur
modérateur
avatar

Age : 45
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Très intéressant   Dim 3 Déc - 14:04

super1 article...un peu embrouillé... je ne comprends pas tout... :hein3:

Sorry, je n'ai pas suivi des études dans le domaine des métaux... Suspect

Comment un flan frappé peut avoir une partie qui n'est pas en contact avec les coins...? Neutral

Alan dit que la monnaie frappée a une surface différente là ou les coins ont compressés le flan...le relief est donc différent du champs ?...alors que la monnaie coulée a une surface plus uniforme...?

Les différences de structures minéralogiques sont-elles vraiment visibles à l'oeil nu ?...ou même à la loupe...ces différences de structure peuvent être certainement cachées par une fausse patine...? Neutral

Je suis un peu perplexe... Suspect

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 43
Localisation : Un Liégeois en Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)   Dim 3 Déc - 15:00

la tranche n'a évidement pas été en contact avec le coin, ni parfois les bords. On doit logiquement voir des différances à la loupe et même un peu à l'oeil nu.

La surface du métal qui a été violement frappée en garde des traces et donc toutes les surfaces de la monnaies ne sont pas semblable. par contre dans une monnaie coulée, toutes les surfaces ont la même structure micriscopique.

C'est vraiement difficile à expliquer !

_________________



Dernière édition par le Dim 3 Déc - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaies-romaines.net/
Janus
modérateur
modérateur
avatar

Age : 45
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)   Dim 3 Déc - 15:04

Very Happy Merci pour ta tentative d'éclaircissement... Laughing

C'est vrai que ce n'est pas évident...mais à force je finirai pas comprendre... Laughing

lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 43
Localisation : Un Liégeois en Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)   Dim 3 Déc - 16:08

Comme dit si bien Alan, il faut d'abord apprendre à ramper, puis marcher petit à petit...

C'est difficile, mais cet article est très intéressant et nécessaire pour comprendre les faux actuels. Il faut de l'expériance. Comme il dit c'est intéressant d'avoir de beaux faux pour comparer avec les monnaies authentiques !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaies-romaines.net/
Fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 43
Localisation : Un Liégeois en Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)   Dim 3 Déc - 16:39

J'ai essayé d'illustrer mais c'est vraiment plus évident sur la monnaie que sur la photo !!
Les surfaces n'ont pas réagit de la même manière aux outrages du temps. Celà se voit à l'oeil nu sur la monnaie.

Authentique monnaie de Syracuse frappée au marteau :
Tétradrachme : http://perso.orange.fr/frederic.weber/syracuse.htm

Cliquez pour agrandir :



Pour un agrandissement encore plus grand (attention c'est du lourd !) :

http://www.fredericweber.com/surfaces.jpg

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaies-romaines.net/
Rosae
Imperator
Imperator
avatar

Age : 55
Localisation : Hispalis. Baetica
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)   Dim 10 Déc - 0:33

Merci par ta traduction de l'article, je comprends assez bien le français (bien qu'il me manque un peu de pratique), mais mon anglais est très déficient.

Dans ce denier de Marc Antoine et Octave, de ma collection, le revers d'Octave à le bord on peut voir parfaitment la surface que n'a évidement pas été en contact avec le coin:




salut merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divoprobo.org
Fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 43
Localisation : Un Liégeois en Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)   Dim 10 Déc - 7:03

Merci Rosae, c'est super que tu as aussi traduit l'article en Espagnol et que tu vienne aussi discuter avec nous ici. bienvenue
Merci à toute l'équipe de Denarios.org soif102

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaies-romaines.net/
Fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 43
Localisation : Un Liégeois en Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)   Sam 16 Déc - 14:43

Fred a écrit:
super1 Alan !!!


Alan Van Arsdale est l'auteur d'un livre sur les fausses monnaies romaines :


J'ai lié la photo à sa boutique si vous voulez le livre.

J'ai reçu aujourd'hui ce superbe livre dédicacé par Alan van Arsdale, je suis super content... sauf que Gina me l'a déjà piqué pour le lire avant moi... sacrée Gina Laughing

Je conseille vraiment ce livre à ceux qui comprennent l'anglais !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaies-romaines.net/
hr824
Prince de la jeunesse
Prince de la jeunesse
avatar

Age : 45
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Re: Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)   Sam 4 Mar - 0:15

Bonsoir Alan,
Bon sujet sur les faux, cependant dommage que votre intervention ne soit pas accompagnée d'images Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Diablinte
Imperator
Imperator
avatar

Age : 37
Localisation : civitas des Aulercii Diablintes, pagus d'Interamnes
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)   Dim 5 Mar - 17:47

le sujet original a été crée il y a 10 ans... beau déterrage de message! clin d\'oeil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://provinciales-romaines.fr/index.htm
 
Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méthode pour reconnaître les moulages (blastcast)
» Ma méthode pour faire un tirage de bronze
» méthode pour régler des soupapes ; est ce la bonne?
» Comment faire pour reconnaître un bijou en fonte d'un bijou fait main ?
» Gaine Thermo - Méthode pour la rétracter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Numismatique de l'antiquité :: Achats - Ventes - Sorties :: Fausses monnaies-
Sauter vers: