Monnaies de l'antiquité
 
Le siteLe site  AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jeu "Qui se cache derrière?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gina
AVGVSTA
AVGVSTA
avatar

Age : 40
Localisation : Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Jeu "Qui se cache derrière?"   Lun 27 Nov - 15:27

Voilà un autre jeux. lol!

Présentez un empereur, sa femme, fils ou fille, ou quelqu'un de ses proches.

Vous pouvez raconter une anecdote, ou citer un pasage d'un texte antique ou raconter quelque chose.

Le but du jeux : deviner le personnage qui se cache deriière. :lecteur:


EDIT : Vous pouvez aussi donner des jokers, mais il sera bien peut-être les mettre dans le même message. Ainsi plusieurs personnes peuvent participer en même temps en présentant différents personnages. Un même personnage peut être aussi présenté plusieurs fois. Vous pouvez également ajouter quelque chose sur le personnage qui vient d'être deviné. :merci2:





Quelques liens du site du Catalogue des monnaies de l'Empire Romain qui peuvent être utiles. super1 http://www.fredericweber.com/bibliographie.htm
http://www.fredericweber.com/cotations_liens.htm


Dernière édition par le Jeu 30 Nov - 20:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredericweber.com
Gina
AVGVSTA
AVGVSTA
avatar

Age : 40
Localisation : Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Lun 27 Nov - 18:41

Je commence avec le personnage suivant :

Citation :
"... de son côté était certes d'origine patricienne et nanti d'une bonne éducation, mais il était aussi doté d'une nature bien particulière. Il feignait de ne pas désirer ce qu'il désirait, et il ne souhaitait pour ainsi dire rien de ce qu'il paraissait souhaiter; ... il niait tout ce à quoi il aspirait, et mettait en avant tout ce qu'il détestait. ... En bref, il jugeait que dévoiler ses pensées seyait mal à son autorité."

"On y voit plutôt à présent de la méfiance qui semble bien avoir été le moteur de toutes ses réactions. Cette méfiance, cette lenteur également qui le fait toujours longuement réfléchir avant de répondre, son attitude froide, son manque évident de charisme personnel, de spontanéité, contrastant avec l'attitude des bien-aimés de l'époque (Drusus et Germanicus en particulier, sans oublier Octave-Auguste lui-même) ..."
EDIT (le 28 novembre) : Dion Cassius, Histoire romaine, Livres 57-59 (Tibère et Caligula)

Ce jugement repose peut-être plutôt sur l'incompréhension que sur la réalité.


Dernière édition par le Mar 28 Nov - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredericweber.com
Janus
modérateur
modérateur
avatar

Age : 45
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Lun 27 Nov - 19:53

Laughing ...le passage me fait évidemment penser à ce cher (ô si cher à mon coeur)...Tibère......mais évidemment je peux me tromper... :affraid:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gina
AVGVSTA
AVGVSTA
avatar

Age : 40
Localisation : Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Lun 27 Nov - 21:15

No tu ne te trompes pas, c'est bien lui. super1



Allez à vous de continuer. salut3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredericweber.com
Fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 43
Localisation : Un Liégeois en Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Mar 28 Nov - 1:13


http://www.fredericweber.com/collection_frederic_weber/Tibere_denier_quadrige.htm


http://www.fredericweber.com/collection_frederic_weber/Tibere_tribute_penny.htm
Bien que rien ne permette d'affirmer que ce soit ce type de monnaie qui fut utilisé pour payer à Juda sa trahison, ce denier est connu sous le nom de denier du tribut (Tribute Penny). A notre époque on a tendance à considérer que c'est un denier de Tibère, du type le plus commun, au revers "PONTIF MAXIM" et surnommé, d'ailleurs "tribute penny" qui fut le type des deniers qui servirent à payer la trahison de Judas.

Or, rien n'est moins sur... les types frappés récemment et même en très grande quantité, mettaient du temps avant de devenir un type commun dans la circulation monétaire, (surtout dans les provinces reculées, telle la Judée, dans lesquelles circulaient encore des drachmes greques et beaucoup de deniers républiquains). L'analyse de divers trésors montre que les monnaies les plus récentes lors de l'enfuissement, ne sont pas du tout communes ! (voir à ce sujet mon article sur le trésor de Réka Devnia)

Ainsi, dire avec quelle monnaie fut payé Juda est bien difficile, ... probablement avec des deniers républiquains, voire d'Auguste, ou même des drachmes anciennes... mais malgré la mode du "tribute penny", il est peux probable qu'il constitue l'intégralité des trente deniers... ni même la monnaie du "il faut rendre à César..." (pour lequel, on peut imaginer un Auguste ou même un Marc Antoine, qui ne fut pourtant jamais César !)
Au moyen âge, cette question, s'est posée, et il s'est imposé aux pieux de l'époque qu'il devait s'agir de denier représentant le Christ avec sa couronne d'épine... en fait des drachmes de Rhodes, représentant Hélios, la tête ornée de rayons... ces monnaies furent alors l'objet d'une dévotion toute particulière. ... et finalement, pourquoi pas, ces monnaies ayant été frappées jusqu'en 40 avant notre ère pourraient êtres candidates à la figuration parmis les "trente deniers"... tout comme bien d'autres encore ! N'oublions pas non plus que la somme de 30 deniers a pu être payée dans un autre métal que l'argent... 1 auréus et 5 deniers/drachmes, ou pourquoi pas des monnaies de bronze...

Le revers de cette monnaie représenterais Livia Augusta.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaies-romaines.net/
Gina
AVGVSTA
AVGVSTA
avatar

Age : 40
Localisation : Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Mer 29 Nov - 3:39

Bonjour à tous,

enfin mon ordinateur marche de nouveau :salut7:


Citation :
... repoussait l'idée de fuir, protestant qu'elle était fille d'.. et qu'elle ne dérogerait pas en face du danger. À la fin son époux, embrassant avec larmes leur jeune enfant et ce sein dépositaire d'un autre gage, la détermine à partir. On vit alors un départ déplorable, l'épouse d'un général fugitive et emportant son enfant dans ses bras, autour d'elle les femmes éplorées de leurs amis, qu'elle entraînait dans sa fuite, et, avec la douleur de ce triste cortège, la douleur non moins grande de ceux qui restaient.

Ils se jettent au-devant d'... , la supplient de revenir, de rester ; et, tandis qu'une partie essaye d'arrêter ses pas, le plus grand nombre retourne vers ... . Lui, encore ému de douleur et de colère, s'adressant à la foule qui l'environne : ...

Citation :
Cependant le bruit s'était répandu que l'armée avait été surprise, et que les Germains victorieux s'avançaient vers les Gaules ; et, si ... n'eût empêché qu'on rompît le pont établi sur le Rhin, il se trouvait des lâches qui n'eussent pas reculé devant cette infamie. Mais cette femme courageuse remplit, pendant ces jours d'alarmes, les fonctions de général ; elle distribua des vêtements aux soldats pauvres, des secours aux blessés. Pline, historien des guerres de Germanie, rapporte qu'elle se tint à la tête du pont, adressant aux légions, à mesure qu'elles passaient, des éloges et des remerciements. Ces actes furent profondément ressentis par ... . Selon lui, "tant de zèle n'était point désintéressé, et l'on enrôlait contre un autre ennemi que le barbare. Quel soin resterait donc aux empereurs, si une femme faisait la revue des cohortes, approchait des enseignes, essayait les largesses ? Comme si ce n'était pas assez se populariser que de promener en habit de soldat le fils d'un général, ... ! Déjà le pouvoir d'... était plus grand sur les armées que celui des lieutenants, que celui des généraux : une femme avait étouffé une sédition contre laquelle le nom du prince avait été impuissant."

Citation :
... elle-même ne savait pas assez se contenir. Toutefois sa chasteté et sa tendresse conjugale faisaient tourner au profit de la vertu cette hauteur de caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredericweber.com
Gina
AVGVSTA
AVGVSTA
avatar

Age : 40
Localisation : Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Jeu 30 Nov - 14:32

coucou un petit joker à trouver dans le texte suiant :

Citation :
Cependant le bruit s'était répandu que l'armée avait été surprise, et que les Germains victorieux s'avançaient vers les Gaules ; et, si ... n'eût empêché qu'on rompît le pont établi sur le Rhin, il se trouvait des lâches qui n'eussent pas reculé devant cette infamie. Mais cette femme courageuse remplit, pendant ces jours d'alarmes, les fonctions de général ; elle distribua des vêtements aux soldats pauvres, des secours aux blessés. Pline, historien des guerres de Germanie, rapporte qu'elle se tint à la tête du pont, adressant aux légions, à mesure qu'elles passaient, des éloges et des remerciements. Ces actes furent profondément ressentis par ... . Selon lui, "tant de zèle n'était point désintéressé, et l'on enrôlait contre un autre ennemi que le barbare. Quel soin resterait donc aux empereurs, si une femme faisait la revue des cohortes, approchait des enseignes, essayait les largesses ? Comme si ce n'était pas assez se populariser que de promener en habit de soldat le fils d'un général, et de donner à un César le nom de Caligula! Déjà le pouvoir d'... était plus grand sur les armées que celui des lieutenants, que celui des généraux : une femme avait étouffé une sédition contre laquelle le nom du prince avait été impuissant."


Dernière édition par le Jeu 30 Nov - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredericweber.com
Kimouk
Questeur
Questeur


Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Jeu 30 Nov - 16:12

.... Agrippine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 43
Localisation : Un Liégeois en Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Jeu 30 Nov - 16:59

Laquelle ? Laughing Wink

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaies-romaines.net/
Kimouk
Questeur
Questeur


Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Jeu 30 Nov - 17:18

l'Aînée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gina
AVGVSTA
AVGVSTA
avatar

Age : 40
Localisation : Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Jeu 30 Nov - 17:43

super21 Kimouk. Merci pour ta réponse! :mdr97:



Agrippine l'Aînée, en latin Agrippina maior, (vers 15 avant J.-C. - 33 après J.-C.), était la fille de Julia (et donc la petite fille d'Auguste) et d'Agrippa. Elle épousa Germanicus.


une pièce d'Agrippine :
http://www.fredericweber.com/ses_agrippine_sr_carpentum.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredericweber.com
Kimouk
Questeur
Questeur


Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Jeu 30 Nov - 17:45

Sympa comme jeu...

Qui se cache derrière ce piètre chanteur :

"La nature lui a donné une voix passable et ordinaire. Le son en est creux et rauque, parce qu'il contracte le gosier, ce qui fait de son chant une sorte de bourdonnement désagréable. Cependant il a des notes qui en adoucissent le timbre, quand il ne lance pas sa voix avec trop d'assurance. Mais, en somme, exceller dans les nuances de la gamme, dans la mélopée, la roulade, l'accompagnement précis de la cithare, savoir marcher à temps, s'arrêter, se déplacer et régler ses mouvements sur la mesure, n'est-ce pas une honte pour un empereur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gina
AVGVSTA
AVGVSTA
avatar

Age : 40
Localisation : Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Jeu 30 Nov - 18:02

Voilà donc le texte entier, même un peu plus :

Tacite, "Annales", Lire premier

Citation :
Rétablissement de l'ordre par Germanicus (1,33-37)
[1,33]

Cependant Germanicus, occupé, comme nous l'avons dit, à régler le cens des Gaules, reçut la nouvelle qu'Auguste n'était plus. Il avait épousé sa petite-fille Agrippine, dont il avait plusieurs enfants. Lui-même était fils de Drusus, neveu de Tibère, et petit-fils d'Augusta. Mais ces titres ne le rassuraient pas contre la haine secrète de son oncle et de son aïeule, haine dont les causes étaient d'autant plus actives, qu'elles étaient injustes. La mémoire de Drusus était grande auprès des Romains, et l'on croyait que, s'il fût parvenu à l'empire, il eût rétabli la liberté. De là leur affection pour Germanicus, à qui s'attachaient les mêmes espérances. En effet, l'esprit populaire et les manières affables du jeune César contrastaient merveilleusement avec l'air et le langage de Tibère, si hautain et si mystérieux. À cela se joignaient des animosités de femmes : Livie montrait pour Agrippine toute l'aigreur d'une marâtre ; Agrippine elle-même ne savait pas assez se contenir. Toutefois sa chasteté et sa tendresse conjugale faisaient tourner au profit de la vertu cette hauteur de caractère.

[1,40]

En ces moments critiques, tout le monde blâmait Germanicus de ne pas se rendre à l'armée supérieure, où il trouverait obéissance et secours contre les rebelles. "Les congés, les dons, la faiblesse, n'avaient, disait-on, que trop aggravé le mal. Si la vie n'était rien pour lui, pourquoi laisser un fils en bas âge, une épouse enceinte à la merci de forcenés, violateurs des droits les plus saints ? Qu'il les rendît au moins à un aïeul, à la république !" Germanicus balança longtemps ; Agrippine repoussait l'idée de fuir, protestant qu'elle était fille d'Auguste et qu'elle ne dérogerait pas en face du danger. À la fin son époux, embrassant avec larmes leur jeune enfant et ce sein dépositaire d'un autre gage, la détermine à partir. On vit alors un départ déplorable, l'épouse d'un général fugitive et emportant son enfant dans ses bras, autour d'elle les femmes éplorées de leurs amis, qu'elle entraînait dans sa fuite, et, avec la douleur de ce triste cortège, la douleur non moins grande de ceux qui restaient.

[1,41]

Ce tableau, qui annonçait plutôt une ville prise par l'ennemi que le camp et la fortune d'un César, ces pleurs, ces gémissements, attirèrent l'attention des soldats eux-mêmes. Ils sortirent de leurs tentes : "Quels sont ces cris lamentables ? Qu'est-il donc arrivé de sinistre ? Des femmes d'un si haut rang, et pas un centurion, pas un soldat pour les protéger ! L'épouse de César, sans suite, sans aucune des marques de sa grandeur ! Et c'est aux Trévires, c'est à une foi étrangère, qu'elle va confier sa tête !" Alors la honte et la pitié, le souvenir d'Agrippa son père, d'Auguste son aïeul, de son beau-père Drusus, l'heureuse fécondité d'Agrippine elle-même et sa vertu irréprochable, cet enfant né sous la tente, élevé au milieu des légions, qui lui donnaient le surnom militaire de Caligula, parce que, afin de le rendre agréable aux soldats, on lui faisait souvent porter leur chaussure, tout concourt à les émouvoir. Mais rien n'y contribua comme le dépit de se voir préférer les Trévires. Ils se jettent au-devant d'Agrippine, la supplient de revenir, de rester ; et, tandis qu'une partie essaye d'arrêter ses pas, le plus grand nombre retourne vers Germanicus. Lui, encore ému de douleur et de colère, s'adressant à la foule qui l'environne : ...

Belle conduite d'Agripinne. Ressentiment de Tibère (1,69)
[1,69]

Cependant le bruit s'était répandu que l'armée avait été surprise, et que les Germains victorieux s'avançaient vers les Gaules ; et, si Agrippine n'eût empêché qu'on rompît le pont établi sur le Rhin, il se trouvait des lâches qui n'eussent pas reculé devant cette infamie. Mais cette femme courageuse remplit, pendant ces jours d'alarmes, les fonctions de général ; elle distribua des vêtements aux soldats pauvres, des secours aux blessés. Pline, historien des guerres de Germanie, rapporte qu'elle se tint à la tête du pont, adressant aux légions, à mesure qu'elles passaient, des éloges et des remerciements. Ces actes furent profondément ressentis par Tibère. Selon lui, "tant de zèle n'était point désintéressé, et l'on enrôlait contre un autre ennemi que le barbare. Quel soin resterait donc aux empereurs, si une femme faisait la revue des cohortes, approchait des enseignes, essayait les largesses ? Comme si ce n'était pas assez se populariser que de promener en habit de soldat le fils d'un général, et de donner à un César le nom de Caligula ! Déjà le pouvoir d'Agrippine était plus grand sur les armées que celui des lieutenants, que celui des généraux : une femme avait étouffé une sédition contre laquelle le nom du prince avait été impuissant."

http://www.fredericweber.com/bibliographie.htm


Dernière édition par le Jeu 30 Nov - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredericweber.com
Gina
AVGVSTA
AVGVSTA
avatar

Age : 40
Localisation : Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Jeu 30 Nov - 18:06

Kimouk a écrit:
Sympa comme jeu...

Qui se cache derrière ce piètre chanteur :

"La nature lui a donné une voix passable et ordinaire. Le son en est creux et rauque, parce qu'il contracte le gosier, ce qui fait de son chant une sorte de bourdonnement désagréable. Cependant il a des notes qui en adoucissent le timbre, quand il ne lance pas sa voix avec trop d'assurance. Mais, en somme, exceller dans les nuances de la gamme, dans la mélopée, la roulade, l'accompagnement précis de la cithare, savoir marcher à temps, s'arrêter, se déplacer et régler ses mouvements sur la mesure, n'est-ce pas une honte pour un empereur ?"


... Néron ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredericweber.com
Kimouk
Questeur
Questeur


Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Jeu 30 Nov - 19:26

Bingo....!!!

Extrait de Lucien LXXVIII "NÉRON OU LE PERCEMENT DE L'ISTHME" Dialogue entre MÉNÉCRATE ET MUSONIUS .
Vous êtes trop forts décidemment....!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gina
AVGVSTA
AVGVSTA
avatar

Age : 40
Localisation : Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Jeu 30 Nov - 19:35

Yeeeeah !

c'est la chance du débutant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredericweber.com
PYL
modérateur
modérateur
avatar

Age : 36
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   Sam 19 Avr - 15:29

Et si on remettait ce jeu en route??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeu "Qui se cache derrière?"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeu "Qui se cache derrière?"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeu "Qui se cache derrière?"
» Ce qui se cache derrière le mot "Aside"
» [AIDE] messages d'erreur " Can't find misc" et "E:Failed to find cache partition to mount at /cache
» Adivina,adivinanza,devinez qui est derrière la photo..
» Que signifie "Qui est derriere toi"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Numismatique de l'antiquité :: L'auberge des numismates :: Jeux et concours-
Sauter vers: