Monnaies de l'antiquité
 
Le siteLe site  AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 52
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 10 Aoû - 3:09

Pour la suite de cette série à partir du N.º 435, cliquez sur le lien suivant :

http://www.forumfw.com/t8025-monnaies-de-legendes-emblemiste


Voici regroupé dans ce post et avec l'accord de l'auteur, l'énorme travail de recherche que nous livre Emblémiste depuis quelques jours sur les légendes qui sont représentées sur nos monnaies antiques.
Quel travail de Titans ! Un grand à toi Emblémiste.


1

La Légende de Pan et Syrinx


La légende de Pan et Syrinx fut l'objet d'allusions indirectes sur les revers de beaucoup de monnaies grecques et romaines. En voici quelques unes :

http://www.acsearch.info/search.html?search=Syrinx&view_mode=1&cac=1&cng=1&fac=1#13

http://www.acsearch.info/search.html?search=Syrinx&view_mode=1&cac=1&cng=1&fac=1&page=2#0

http://www.acsearch.info/search.html?search=Syrinx&view_mode=1&cac=1&cng=1&fac=1&page=3#2

Ce mythe est raconté par Ovide dans les Métamorphoses (Livre I, 698-712).
Syrinx , fille de Ladon (voir le post N.º 325, La légende du dieu-fleuve Ladon, dans cette série), était la plus belle des naïades de son temps et fut aimée par les satyres, mais résista toujours à leurs désirs.
Pan, le dieu des bergers, amoureux d'elle, la poursuivit jusqu'à la rivière Ladon, ou elle fut métamorphosée en canne. Pan la coupa et en créa la flûte. C'est pour cette raison que sur les monnaies, il porte une flûte dans la main (voir le post N.º 256, La légende de Pan, dans cette série).

L'interprétation historique de cette fable dit que Pan fut l'inventeur de la flûte (en grec elle s'appele Syrinx) et que l'on associe la canne dont il se servit à la fille de Ladon parce qu'il la coupa sur le bord de la rivière Ladon.




2

La légende d'Héro et Léandre


Les monnaies provinciales romaines des liens ci-dessous, d'Abydos, Troade, portent sur leurs avers les bustes de Séptime Sévère et de Caracalla à droite, et, sur les revers, Léandre traversant l'Hellespont à nage à droite et Héro à gauche sur une tour tenant une lampe dans sa main droite étendue.

http://www.acsearch.info/record.html?id=2145

http://www.acsearch.info/record.html?id=2682

Voici un résumé de l'histoire, qui a été transmise par Ovide dans les Héroïdes, par Martial dans l'Épigramme XXV et par Musée dans un poème grec :

L'Héllespont (Dardanelles) séparait les amants Héro et Léandre.
Héro habitait à Sestos , Léandre demeurait à Abydos, sur le rivage opposé . Il s'agissait d'un amour prohibé , car Héro était prêtresse de Vénus. Le fait qu'ils soient séparés par le bras de mer ne les empêchait pas de se retrouver en cachette.
Léandre traversait toutes les nuits le détroit à la nage . Héro plaçait une torche à la fenêtre de sa tour sur le rivage, qui servait de phare.
Mais, une nuit, une tempête surprit Léandre à mi-chemin et le vent éteignit la torche. Il ne put s'orienter et se noya . Lorsque, le lendemain, Héro découvrit, sur la plage, le corps inanimé de son amant , elle résolut de ne point lui survivre et se jeta dans le flots à son tour.

Cette touchante fable a servi d'inspiration à des nombreuses compositions pendant la Renaissance.



3

La légende de Persée et Méduse

Le mythe de la mort de Méduse par Persée fut traité fréquemment sur des revers de monnaies grecques et romaines.

http://www.acsearch.info/record.html?id=3659

http://www.acsearch.info/record.html?id=3151

http://www.acsearch.info/record.html?id=3419

http://www.acsearch.info/record.html?id=3151

http://www.acsearch.info/record.html?id=43293

http://www.acsearch.info/record.html?id=53214

http://www.acsearch.info/record.html?id=96470

http://www.acsearch.info/record.html?id=168554

http://www.acsearch.info/record.html?id=176337

http://www.acsearch.info/record.html?id=220465

http://www.acsearch.info/record.html?id=394585

http://www.acsearch.info/record.html?id=476167

Les exploits de Persée sont racontés par Ovide dans les Métamorphoses, (Livres IV et V) (Voir le post n.º 314, La légende de Persée, dans cette série)

Méduse était l'aînée des trois Gorgones et habitait les îles Dorcades, dans la mer Ethiopique.
Parmis ces nombreux traits de beauté, elle avait les cheveux blonds comme l'or fin. Neptune tomba amoureux d'elle et la posséda à son déshonneur à l'intérieur du temple de Minerve. Celle-ci s'irrita à un tel dégré pour ce sacrilège que, croyant que les cheveux de Méduse en furent la cause, Minerve les convertit en serpents et fit que tous ceux qui la regardassent fussent convertis en pierre, la rendant extrêmement dangereuse pour les gens.
Persée, fils de Jupiter, lui coupa la tête .
Pour réussir cette dangereuse affaire, il compta sur l'aide de Mercure, qui lui prêta ses sandales ailées et son alfange adamantin appelé harpe, et Minerve lui prêta son bouclier cristallin, pour voir le reflet de Méduse sans la regarder directement .
Du sang de Méduse nacquit le cheval Pégase (voir le post N.º 55, La légende de Pégase, dans cette série).

Sur les monnaies, Persée est réprésenté avec la tête de Méduse dans une main, une harpe dans l'autre, et avec un bonnet infernal sur la tête, qui le rendait invisible .

On croit que Méduse fut une femme d'une beauté si extraordinaire que tous ceux qui la regardaient s'en impressionnaient de telle façon qu'ils semblaient être immobiles. D'où on disait qu'elle convertissait les hommes en pierres.




4

La légende de Persée et Andromède


La fable de Persée et Andromede est un autre fait de ce héros légendaire qui illustre les revers de monnaies provinciales romaines, comme on peut voir sur ces exemples de Deultum, Thrace, qui portent sur les avers le buste ou la tête à droite de Philippe I le Thrace, Macrin, Gordien III, Tranquillina et Julia Mamaea, et, sur les revers, Andromède debout de face sur le rocher et Persée debout à gauche la nourrissant de sa main droite et tenant la tête de la Méduse dans sa main gauche et Persée debout tenant la harpe et la tête de la Méduse dans sa main gauche, aidant de sa main droite Andromède à descendre du rocher :

http://www.acsearch.info/search.html?id=404403

http://www.acsearch.info/search.html?id=749706

http://www.acsearch.info/search.html?id=767775

http://www.acsearch.info/search.html?id=862264

http://www.acsearch.info/search.html?id=97346

http://www.acsearch.info/search.html?id=677695

Cette légende figure dans les Métamorphoses d'Ovide, (Livre IV), dons je donne ici un résumé :

Après avoir coupé la tête de Méduse, Persée s'achemina sur Pégase vers l'Ethiopie , où il tomba amoureux d'Andromède , fille du roi Céphée .
Il la trouva en passant près d'un rocher où elle était attaché par des chaînes, exposée à être dévorée par un monstre marin comme châtiment de Neptune à sa mère Cassiopée . Elle s'était vanté d'être plus belle que les néreydes.
Persée tua le monstre, libéra Andromède et la prit pour épouse . Céphée et Andromède furent enlevés au ciel par Minerve et transformés en constellations.

La scène présentée sur les monnaies nous montre Persée en train de libérer Andromède en lui donnant la main pour qu'elle descendit du rocher, le monstre mort à leurs pieds. Il porte toujours la tête de Méduse dans une main et, quelquefois, une harpe que Mercure lui avait prêtée.




5

La légende de Triptoleme

Voir page 52, nouvelle édition révisée.




6

La légende de Thésée et le Minotaure


Assurément une des légendes les mieux connues de la mythologie grècque, celle de Thesée et le Minotaure.

Elle fut le sujet de quelques monnaies coloniales romaines et grecques, comme celles qui réprésentent la tête de Thésée et le héros au moment de tuer le monstre :

http://www.acsearch.info/record.html?id=92909

http://www.acsearch.info/record.html?id=147476

Voici un résumé de ce mythe, tel qu'Ovide le raconte dans les Métamorphoses, (livre VIII) :

Minos, roi de Crète , remporta la victoire sur les Athéniens. Par la suite, il les obligea tous les neuf ans de lui envoyer sept jeunes gens pour que le Minotaure les mangeât .
Thesée , l'un de ses garçons, réussit à tuer le monstre grâce à l'aide de la princesse Ariadne , fille de Minos, qui lui donna une pelote de fil avec laquelle il put sortir du Labyrinthe au centre duquel le Minotaure habitait, en attachant une extremité du fil à l'entrée .

Voir aussi ce lien :

http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/anti/monstres/minotaur.htm



7

La légende d'Orphée et Eurydice


La légende de la tentative d'Orphée de récupérer de l'enfer son épouse bien-aimée Eurydice fut représentée sur le revers de monnaies provinciales romaines de Gordien III, d'Hadrianopolis, Thrace :

http://www.acsearch.info/record.html?id=5617

http://www.acsearch.info/record.html?id=73850

http://www.acsearch.info/record.html?id=94377

http://www.acsearch.info/record.html?id=357517

http://www.acsearch.info/record.html?id=9176

http://www.acsearch.info/record.html?id=386844


L'histoire, comme la racontent Ovide dans les Métamorphoses, (Livre X, 1-85), et Virgile dans les Géorgiques, (IV), est résumée ici :

Eurydice fut mordue par un serpent au talon et mourut le jour de son mariage .
Son mari Orphée, inconsolable , alla la chercher aux enfers et extasia les divinités infernales à un tel dégré avec sa musique , qu'elles lui concédèrent la permission de restituer Eurydice au monde des vivants , à la seule condition qu'il ne devrait pas la regarder jusqu'à ce qu'elle sortit des limites de l'enfer.
Cependant, ne pouvant pas s'abstenir de la regarder , elle fut immédiatement reconduite à la demeure des morts . Orphée, désespéré de son malheur, se rétira longtemps sur le mont Hémo.

Las monnaies réprésentent Orphée conduisant Eurydice derrière lui, accompagnées par le dieu Hermès (Mercure), le conducteur des âmes (voir le post N.º 236, Le retour d'Eurydice à l'enfer, dans cette série). Au dessous de la scène on voit les fleuves du monde souterrain, l'Achéron, le Cocyte et le Phlégéton (Pyriphlégéthon), gisant à droite ou à gauche (voir le post N.º 511, La légende de l'Achéron., du Cocyte et du Phlégéthon (Pyriphlégéthon), dans cette série).


8

La légende de Salmacis et Hermaphroditus

Voir page 43 la nouvelle édition révisée.


Dernière édition par IOVI le Mer 7 Oct - 7:54, édité 44 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 52
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 10 Aoû - 3:39

9

La légende de Ganymède


Voir page 48, nouvelle édition révisée.



10

La Gigantomachie


Voir page 44 la nouvelle édition révisée.



11

La légende d'Hercule et Antée


Après les dieux de l'Olympe, le personnage de la mythologie le plus réprésenté sur des monnaies antiques grecques et romaines fut probablement Hercule, grâce à ses plusieurs vertus.

Il y figure soit par un buste à l'avers, soit sur le revers comme un homme fort, tout nu, debout ou assis, accompagné de ses attributs habituels (la massue et la peau du lion de Nemée, parfois aussi l'arc et le carquois). Il est seul ou à coté d'un autre héros ou d'une divinité, dans différentes attitudes, sacrifiant ou faisant des libations devant un autel, couronné, avec un trophée, sur une bige tirée par des centaures ou des chevaux, ou jouant de la lyre comme Hercule Musarum etc. etc.
Quelquefois on ne lui fait qu'allusion indirecte moyennant tous ou quelqu'un de ses attributs.

Ses célèbres douze travaux furent présentés sur de nombreuses monnaies, dans différentes versions, dont vous pouvez voir un échantillon dans cet article du présent forum :

http://www.fredericweber.com/articl_dieux/article_travaux_d_hercule.htm

Voir aussi, sur ce sujet, les posts 391 à 402 de cette série.

Cependant, quelques épisodes de sa vie et ses prouesses firent aussi l'objet de représentations numismatiques et je les présenterai un par un dans différents posts.

Voici des monnaies qui montrent son combat avec Antée , le géant fils de Poséidon et de Gaïa (la Terre) .
Antée ne pouvait être vaincu car il posait ses pieds sur terre et puisait sa force de sa mère.
La solution trouvée par Hercule pour le vaincre , représenté sur les monnaies, comme celle du lien ci-dessous, de Taras, Calabre, fut de lui hausser du sol pour qu'il fut séparé de sa source d'énergie et l'étouffer :

http://www.acsearch.info/search.html?search=Antaeus&view_mode=1&cac=1&cng=1&fac=1#10

Vous pouvez lire la légende sur ce lien :

http://www.cosmovisions.com/$Antee.htm



12

La légende de Télèphe

Voir page 18 la nouvelle edition révisée.



13

Hercule ivre


Les monnaies provinciales romaines des liens ci-dessous, d'Alexandrie, Troade, portent sur les avers les têtes à droite de Caracalla et Sévère Alexandre, et, sur les revers, l'image d'Hercule ivre soutenu par deux ou trois satyres :

http://www.cngcoins.com/Coin.aspx?CoinID=233439

http://www.acsearch.info/record.html?id=145166

Il s'agit d'un thème assez exploité par les arts plastiques dès l'Antiquité et par la littérature gréco-latine.

Ce héros, doué de tant de vertus , pouvait commettre de grandes étourderies sous l'influence du vin , comme tout le monde .
Par exemple, en état d'ébrieté, il enleva et viola la chaste Augé , prêtresse d'Athéna, donnant naissance à Télèphe, dont j'ai référé la légende dans le post n.º 12 de cette série.

La Gemäldegalerie de Dresde possède un fameux tableau d'Hercule ivre peint par Rubens en 1612/1614 :

http://www.wga.hu/art/r/rubens/21mythol/09mythol.jpg

Donc vous, mes amis, qui n'êtes pas aussi forts qu'Hercule , buvez avec modération et surtout, si vous buvez, ne conduisez pas .



14

Le mariage de Dionysos et Ariadne

Voir page 47 la nouvelle édition révisée.

_________________


Dernière édition par IOVI le Dim 13 Sep - 14:54, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 52
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 10 Aoû - 3:52

15

WinkLe mariage de Poséidon et BéroëWink

La monnaie ci-dessous porte au revers l'image de Poséidon emmenant Béroë et reproduit aussi le groupe statuaire qui était dans le frise du principal temple de Berytus (l'actuelle Beyrouth, capitale du Liban), laquelle auparavant s'appelait Béroïa :

http://www.acsearch.info/record.html?id=14486

Béroë geek , fille d'Aphrodite et Adonis, était une nymphe Océanide de la ville de Berytus en Phénicie.
Elle fut disputée par les dieux Dionysos et Poséidon . Zeus intervint dans la lutte et la donna à Poséidon qui, en remerciement, octroya à la ville le don de vaincre toutes les batailles navales.



16

WinkLa légende de Mélicerte-Palaimon

Les monnaies du lien ci-dessous, de Corinthe, Achaïe, présentent sur leurs avers ou revers l'image d'un enfant qui chevauche un dauphin dans la mer.
C'est Mélicerte-Palaimon qui, d'après la légende, était le fils d'Athamas et d'Ino fille :

http://www.acsearch.info/search.html?search=Palaimon&view_mode=1&en=1&de=1&fr=1&it=1&es=1&ol=1&sort=&c=&a=&l=

Les corinthiens créditaient à leur roi Sisyphos la fondation des Jeux Isthmiques aux funérailles de l'enfant Mélicerte-Palaimon à Isthmia.
Proche de l'ancien sanctuaire de Poséidon, il existait le Palamaion, un grand espace de culte et de sacrifices présentant un temple circulaire à l'époque d'Hadrien. Ce temple fut réformé pendant le règne conjoint de Marc Aurèle et Lucius Verus .
Selon Pausanias, il y avait à l'intérieur de ce temple une statue de Mélicerte-Palaimon chevauchant un dauphin.
Athamas, fils d'Aiolos et roi d'Orchoménos en Béotie, fut rendu fou grr2 par Héra, parce qu'il avait acueilli Dionysos.
Athamas, après avoir tué dans sa folie son fils Léarque, poursuivit animaux15 jusqu'à la mer sa femme Ino geek , fille de Cadmos, qui portait dans ses bras leur autre fils Mélicerte (voir le post N.º 306, La légende d'Ino, dans cette série).
Pour le fuir, Ino se lança dans la mer avec Mélicerte, où, à la demande de Vénus, les deux furent transformés en divinités marines :
Ino devint Leucothéa .
Mélicerte se transforma en Palaimon Very Happy et un dauphin transporta son corps à la plage.

Ce mythe est raconté par Ovide dans les Métamorphoses, (IV, 426-562).

Voici un lien avec une longue narration de cette légende dans une version très différente :

http://mythologica.fr/grec/ino.htm



17

WinkLa légende de Callisto et Arcas

Voir page 44 nouvelle édition révisée.


18

WinkLa légende du serpent Python

La monnaie grecque du lien ci-dessous porte sur l'avers Héraclès (Hercule) assis à gauche sur un roc, et, sur le
revers, Apollon (Phébée) nu debout à droite visant sa flèche au serpent Python haussé à gauche, et, entre les deux, un grand tépied

http://www.acsearch.info/search.html?search=serpent+Python&view_mode=1&cac=1&cng=1&fac=1#0

Selon Ovide dans les Metamorphoses (Livre I, 437-451), après le retraît des eaux du déluge, un horrible serpent vénimeux appelé Python naquit de la fange et habita les cavernes du mont Parnasse en térrorisant les gens .
Apollon l'aurait tué avec ses flèches .
A cause de cette prouesse, il fut appelé Pythien. Les jeux et les combats du même nom (les jeux pythiques), furent établis pour honorer la mémoire de ce fait héroïque.

On pense que les mythes anciens prennaient leurs origines dans des faits réels, interprétés par le peuple comme des choses surnaturelles selon leurs croyances réligieuses.
Un essai d'interprétation rationnelle de cette légende, liée a un autre mythe, est celui du déluge d'où Deucalion aurait échappé (Voir le post N.º 362, La légende de Deucalion et Pyrrha, dans cette série).
L'humidité qui resta après ce phénomène, causa beaucoup de maladies.
Le Soleil, Apollon selon la mythologie, dissipa l'humidité et par conséquent les maladies avec ses rayons.
On dit qu'Apollon a tué Python, qui signifie en grec " pourriture ".



19

WinkLa légende d'Actéon

Cette belle monnaie de Lampsacus (Mysie), ville grecque de l'Asie Mineure sur la Propontide (mer de Marmara), présente à l'avers la tête d'Actéon, le malheureux personnage d'une des plus tragiques légendes de la mythologie grecque.

http://www.acsearch.info/record.html?id=7708

Le texte du fichier est très clair, mas je résume la fable en français au profit de ceux qui ne lisent pas l'anglais :

D'après Ovide (Métamorphoses, Livre III, 193-252), Actéon, fils d'Aristé et d'Antonée, était un chasseur.
Il vit par hasard la déesse Diane (Artémis) nue Wink se baignant avec ses nymphes dans un étang d'une forêt pompom girls (sacrilège fortuit et inintentionnel ange1).
Actéon fut implacablement transformé en cerf par Diane et déchiré ensuite par ses propres chiens chien2.
C'est pour cette raison qu'il est représenté sur la monnaie avec des cornes de cerf .



20

WinkLa légende de l'enlèvement d'Europa

Cette légende est l'une des plus représentées de la mythologie gréco-romaine sur les monnaies antiques dans des formes les plus variées, comme on peut le voir sur ces liens:

http://www.acsearch.info/search.html?search=Europa&view_mode=1&cac=1&cng=1&fac=1&page=2#2

http://www.coinarchives.com/a/results.php?results=500&search=Europa

Il s'agit d'ailleurs d'un des mythes le mieux connus.

D'après Ovide (Métamorphoses, livre II, 833-875), Jupiter, amoureux d'Europa fille, fille d'Agénor, roi de Phénice , se transforma en taureau et enléva la pauvre pucelle éffrayée sur son dos, à nage, jusqu'à l'île de Crète, où il réprit sa première forme et accompli son désir .

De l'union de Jupiter et Europa nacquirent Minos (voir le post N.º 170, La légende de Minos, dans cette série) et Rhadamanthe, qui furent nommés juges de l'Enfer diable .

Selon l'interprétation historique de cette fable, quelques habitants de l'île de Candie (Crète) amenèrent Europa sur un bâteau dont la proue était ornée d'une tête de taureau, et la présentèrent a son roi , qui était un homme très libidineux Wink.

Sur l'ensemble des monnaies on perçoit que les représentations les plus fréquentes de ce mythe sur les monnaies étaient celle du taureau enlévant Europa qui tient son voile au vent entre ses mains au dessus de sa tête (d'ailleurs l'image la plus courante dans les arts plastiques et la littérature) et celle d'Europa entre les rameaux d'un platane en train d'être attaquée par Jupiter sous la forme d'un aigle qui déchire son voile.

Ces scènes sont d'habitude combinées, sur la face opposée, avec l'image d'un taureau, la tête de Jupiter ou celle d'Europa.



21

WinkLa légende d'Atalante et du sanglier Calydonien

Les monnaies grecques des liens ci-dessous, de la Ligue étolienne, portent sur l'avers la tête à droite d'Etolie ou d'Atalante et, sur le revers, le sanglier calydonien courant à droite :

http://www.acsearch.info/record.html?id=22571

http://www.acsearch.info/record.html?id=67242

http://www.acsearch.info/record.html?id=31867

http://www.acsearch.info/record.html?id=499365

La monnaie provinciale romaine du lien ci-dessous, de Tégée, porte sur l'avers le buste de Julia Domna à droite, et, sur le revers, Atalante debout à droite transperçant avec une lance le sanglier calydonien debout à gauche :

http://www.acsearch.info/record.html?id=67197

Je donne ci-dessous un résumé de la partie de la fable d'Atalante en rapport avec sa lutte avec le sanglier calydonien :

Son père, Schoeneus ou Iasius, souhaitait tant avoir un fils que, lorsqu'Atalanta naquit, il la laissa au milieu d'une forêt au sommet de la montagne pour y mourir .
Artémis envoya une ourse pour l'allaiter et finalement, un chasseur l'éleva.
Quelques ans après, une bête appelée le sanglier calydonien ravageait la terre . Le roi Oenée envoya son fils Méléagre cavalier pour rassembler des héros et Méléagre en tomba amoureux .

Elle récusa ses propositions de mariage car il ne correspondait pas à ses critères de beauté .
Atalante participa à la chasse du sanglier et lui frappa le premier coup, bien que ce fut Méléagre qui tua la bête. Cependant, comme elle avait causé le premier écoulement de sang, Meléagre lui accorda la peau de l'animal. Quelques uns qui avait participé à la chasse furent jaloux du fait que la peau fusse octroyée à une femme et essayèrent de lui retirer le prix. Aussi, pendant la chasse, Eurypile et Iphiclès insultait Atalante et Meléagre les tua viking .

Toxeus et Plexippus, oncles maternels de Méléagre, s'enfarouchèrent que le prix fut atribuée a une femme . Au cours d'une discussion animée, il les tua aussi.
En revanche pour la mort de ses deux frères, Althéa , mère de Méléagre, causa la mort de celui-ci en jettant au feu le tronc qui était sa vie.

Voir aussi sur ce sujet le post N.º 63, La légende du sanglier calydonien, dans cette série.  

Le reste de l'histoire d'Atalante, lequel traite de sa course avec Hippomenès, est très intéressant et fit l'objet d'un célèbre livre d'emblèmes, Atalanta fugiens de Michael Maier, mais il n'a pas rapport avec ces monnaies No :

http://hdelboy.club.fr/atalanta_fugiens.html

Voici des liens sur Atalante :

http://mythologica.fr/grec/atalante.htm

http://www.theoi.com/Heroine/Atalanta.html (en anglais)


22

WinkLa légende des Harpyes


Les monnaies grecque d'un atelier incertain du sud de la Palestine et des Celtes des Balkans, du lien ci-dessous, présentent l'image d'une Harpye :

http://www.acsearch.info/search.html?search=Harpy&view_mode=1&cac=1&cng=1&fac=1#2

Selon la légende, qui est raconté, avec des variantes par plusieurs écrivains et poètes de l'Antiquité (Homère, Virgile qui les assimila aux Furies, et Ovide), les Harpyes ou Harpies étaient des monstres qui avaient un visage et la poitrine de vieilles femmes très laides, un corps de vautour, des griffes aux mains et aux pieds et des oreilles d'ours. Elles habitaient les îles Strophades, en la mer Ionienne.
Elles étaient trois soeurs et s'appelaient Aellô ou Nicothoé, Ocypétès et Célaeno (Homère ajouta Podargé) et étaient filles de Thaumas, fils de la Gaïa (la Terre) (voir le post N.º 425, La légende de Gaïa (Gè, Tellus), dans cetrte série) et d'Électre, fille d'Oceanus (l'Océan).
Jupiter et Junon s'en servait contre ceux qu'ils voulaient punir , parce qu'elles répandaient une odeur repoussante qu'infectait les aliments qu'elles touchaient, les rendant inservables et causant des famines faimfaim.

Voici un lien pour la légende:

http://leslegendesduhobbit.free.fr/lesharpyeshydrescentaures.html" />

_________________


Dernière édition par IOVI le Mer 2 Sep - 23:54, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 52
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 10 Aoû - 4:12

23

Wink Diomedès et le Palladion

La monnaie provinciale romaine du lien ci-dessous, d'Argos, Argolide, porte sur l'avers la tête d'Antonin le Pieux à droite et, sur le revers, la figure du guerrier grec Diomedès ayant dans une main le Palladion :

http://www.acsearch.info/record.html?id=153332

Diomedès, le heroïque roi d'Argos , fut un des fameux Achéens qui combatirent à Troye .
Avec l'aide d'Ulysse viking, il vola le Palladion de son sanctuaire dans la citadelle troyenne, accomplissant ainsi la prophétie selon laquelle ce fait causerait la chûte de Troye.

Le Palladion (latin Palladium) était une antique éffigie en bois de Pallas Athénée, qui serait tombé du ciel.
Selon Apollodore, il fut modelé par Athénée et nommée en mémoire de Pallas, la fille de Triton, qui aurait été tuée accidentellement lorsqu'elle jouait avec la déesse duel.
Ce Palladium resta dans l'Olympe jusqu'à ce qu'il fut chassé du ciel lors de la campagne autour de Troye, où il fut découvert par Ilos , qui le consacra dans sa ville de d'Ilion (Troye), qu'il venait de fonder.
Cette image y demeura jusqu'à la Guerre de Troye.
Suite à ce vol, de nombreuses légendes surgirent autour du séjour du Palladion hein4.
On supposait qu'il était resté en possesion de Diomedès ou d'Ulysse viking .
Les Athéniens disaient qu'il était conservé dans l'Éréchthéion, sur l'Acropole, et était nettoyé rituellement dans une cérémonie appelée Plyntereia (la Cérémonie du Blanchissage).
Virgile déclara que la statuette n'avait pas été volée No , mais qu'elle avait été sauvée par Enée lors de la chûte de Troye Wink et amenée en Italie où, des siècles plus tard, elle fut installée dans le Temple de Vesta au Forum romain.

En fait, sur les revers de nombreuses monnaies grecques et romaines, on voit la scène virgilienne d'Enée fuyant de Troye, portant son vieux père Anchise hopital sur l'épaule arff et le Palladion dans une main (voir mon post n.º 366, sur La fuite d'Enée de Troie).



24

Wink Le dieu-fleuve Achéloos et Hercule

Voir page 57, nouvelle édition révisée.



25

Wink La légende de Scylla

Voir page 48, nouvelle édition révisée.



26

Wink Ulysse reconnu par son chien Argos


Les monnaies de la République romaine des liens ci-dessous, frappées par Casca Longus et Mamilius Limetanus, portent sur les revers le héros Odysseus (Ulysse) en train d'être joyeusement reçu par son chien Argos chien2 à son retour au palais d'Ithaca après une absence de vingt ans.

On peut voir ici des exemples de ces deux types de monnaies :

http://www.acsearch.info/search.html?search=Ulysse+and+Argos&view_mode=1&cac=1&cng=1&fac=1#0

http://www.coinarchives.com/a/results.php?search=Ulysses&s=0&results=50

Cependant, cette scène est loin d'être fidèle à ce qu'Homère raconte dans le Chant 17 confused, puisque le pauvre chien, ayant reconnu son maître malgré son déguisement, était cependant si vieux, malade et faible qu'il n'avait plus de forces pour le fêter et mourut aussitôt après .

On peut lire l'épisode dans la traduction française de Leconte de Lisle :

" Et ils se parlaient ainsi, et un chien, qui était couché là, leva la tête et dressa les oreilles. C'était Argos, le chien du malheureux Odysseus qui l'avait nourri lui-même autrefois, et qui n'en jouit pas, étant parti pour la sainte Ilios. Les jeunes hommes l'avaient autrefois conduit à la chasse des chèvres sauvages, des cerfs et des lièvres ; et, maintenant, en l'absence de son maître, il gisait, délaissé, sur l'amas de fumier de mulets et de boeufs qui était devant les portes, et y restait jusqu'à ce que les serviteurs d'Odysseus l'eussent emporté pour engraisser son grand verger. Et le chien Argos gisait là, rongé de vermine. Et, aussitôt, il reconnut Odysseus qui approchait, et il remua la queue et dressa les oreilles ; mais il ne put pas aller au-devant de son maître, qui, l'ayant vu, essuya une larme, en se cachant aisément d'Eumaios. Et, aussitôt, il demanda à celui-ci :
- Eümaios, voici une chose prodigieuse. Ce chien gisant sur ce fumier a un beau corps. Je ne sais si, avec cette beauté, il a été rapide à la course, ou si c'est un de ces chiens que les hommes nourrissent à leur table et que les Rois élèvent à cause de leur beauté.
Et le porcher Eumaios lui répondit :
- C'est le chien d'un homme mort au loin. S'il était encore, par les formes et les qualités, tel qu'Odysseus le laissa en allant à Troiè, tu admirerais sa rapidité et sa force. Aucune bête fauve qu'il avait aperçue ne lui échappait dans les profondeurs des bois, et il était doué d'un flair excellent. Maintenant les maux l'accablent. Son maître est mort loin de sa patrie, et les servantes négligentes ne le soignent point. Les serviteurs, auxquels leurs maîtres ne commandent plus, ne veulent plus agir avec justice, car le retentissant Zeus ôte à l'homme la moitié de sa vertu, quand il le soumet à la servitude.
Ayant ainsi parlé, il entra dans la riche demeure, qu'il traversa pour se rendre au milieu des illustres Prétendants. Et, aussitôt, la Kèr de la noire mort saisit Argos comme il venait de revoir Odysseus après la vingtième année. "


27

Wink Le combat entre Hercule et les Centaures Wink



Cette monnaie de la République romaine présente sur l'avers une tête de femme à droite et, sur le revers, la lutte entre Hercule et un centaure :

http://www.acsearch.info/record.html?id=95660

Le héros saisit son enemi par la tête et se prépare à le frapper avec sa massue viking.
La scène apparemment a un rapport avec le combat entre Hercule et les Centaures duel lors de son séjour chez le centaure Pholos :
Un jour, Hercule manifesta à son hôte le souhait de boire du vin . Pholos l'avertit que le vin était propriété commune de tous les Centaures et essaya de lui refuser.
Cependant, devant l'insistance d'Hercule, il ouvra la jarre de vin et les autres Centaures, sentant l'odeur du boisson, devinrent furieux et se jetèrent contre Hercule.
Dans le combat qui s'ensuivit, notre héros tua quelques uns d'entre eux et poursuivit les autres.

Il est probable que le revers de cet aureus de Maximilien Hercule soit aussi une référence à cette même légende :

http://www.acsearch.info/record.html?id=12417

_________________


Dernière édition par IOVI le Mar 3 Nov - 22:38, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 10 Aoû - 18:22

28

Wink La légende d'Erichthonius Wink

Le revers de la monnaie provinciale romaine du lien ci-dessous, de Kremna (Pisidie), portant sur l'avers le buste de Maximilien I le Thrace à droite, doit avoir été inspiré par une statue d'Athéna (Pallas, Minerve) caractérisée par l'animal qui l'accompagne, le serpent Erichthonius, entortillé autour de la base de la lance :

http://www.wildwinds.com/coins/ric/maximinus_I/_kremna_AE41_SNGvA_5101.jpg

L'avers de celle-ci, de Cyzique (Mysie), porte l'image de Gaïa levant l'enfant Erichtonius du sol à droite, et, le revers, un carré quadriparti incuse :

http://www.acsearch.info/record.html?id=540307

La légende raconte que lorsqu'Héphaïstos fabriquait l'armure d'Athéna, il ne put pas résister à la tentation de la sensualité amour60 et l'assailla (voir mon post n.º 92, sur La légende de la fabrication des armes d'Athéna par Héphaïstos (Vulcain)). Mais la déesse le répudia. Comme résultat de cet échec, son sperme tomba sur la Terre et un enfant nacquit de cette union, lequel fut confié par Gaïa (la Terre) à Athéna pour le soigner. Celle-ci le prit et donna l'enfant dans une boîte fermée, aux trois filles de Cecrops (Aglauros, Pandrosos et Hersé  pompom girls), pour la garder, en leur ordonnant de ne pas regarder dedans No.
Elles désobeirent et ce qu'elles virent à l'interieur les effraya à un tel point  hein69  hein69  hein69  qu'elles en devinrent folles et finirent par se donner la mort en se jettant du haut de l'Acropole.

On disait qu'elles avaient vu un serpent  serpent  ou une créature mi-enfant, mi-serpent, ou encore des serpents entortillés autour d'un enfant. C'était Erichtonius, une créature qui était mi-homme en haut et mi-serpent en bas.
Athéna le reprit et l'éleva dans son temple ; il deviendra plus tard roi d'Athènes  king3  avec le nom de Cecrops (voir mon post n.º 88, sur La légende de Cécrops).

Voici un bon lien pour cette légende :

http://mythologica.fr/grec/athena2.htm


Dernière édition par Emblémiste le Ven 24 Jan - 17:30, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ecofousec
Edile
Edile
avatar

Age : 54
Localisation : 31 merville
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 10 Aoû - 20:06

hein86 Je reve !!

super21 et un grand :super20:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moneta romana
Proconsul
Proconsul
avatar

Age : 103
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 10 Aoû - 21:32

Grand travail
Bravo les gars!
:affraid: je reste admiratif!


Dernière édition par moneta romana le Dim 10 Aoû - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 45
Localisation : Un Liégeois en Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 10 Aoû - 22:13

merci à tous les deux Emblemiste et Iovi pour cet exelent travail et cette compilation super21

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaies-romaines.net/
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 10 Aoû - 22:27

Merci bcp, les amis! Votre appui m'encourage! Et je compte sur la protection du même Zeus/IOVI ! incl22 coucou


Dernière édition par Emblémiste le Mer 28 Oct - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 52
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 10 Aoû - 22:53

Iovi lira ton post avec interet à chaque fois ! Wink



merci à toi ! :mdr59: super1

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Dim 10 Aoû - 23:38

29

Wink La légende de Cérès et Perséphone/Proserpine Wink

Les monnaies provinciales romaines des liens ci-dessous, d'Odessos (Mésie inférieure), portent sur les avers le buste de Julia Maesa ou de Julia Domna à droite et, sur le revers Cérès (Déméter) et sa fille Proserpine/Perséphone debout côte à côte, la seconde tenant une grenade dans sa main :

http://www.acsearch.info/record.html?id=29327

http://www.acsearch.info/record.html?id=99775

Perséphone/Proserpine geek était fille de Jupiter et Cérès. Lorsqu'elle cueillit des fleurs près d'Enna, elle fut enlévé vers l'Enfer hein69 par Hadès (Pluton) diable , son demi-frère, qui la fit son épouse contre son gré. Céres la chercha vainement sur toute la terre et ensuite provoqua une sécherèsse et, par conséquent, une grande famine. Jupiter dut intervenir auprès d'Hadès pour qu'il délivra la jeune fille à sa mère, ce qu'il réfusa No. Alors, Cérès laissa l'Olympe et cessa de faire fructifier la terre.

Le reste de cette belle histoire, avec l'explication de la signification de la grenade, peut être lu dans ce lien qui, d'ailleurs, est très bellement illustré :

http://mythologica.fr/grec/persephone.htm

Cette légende est racontée par Ovide dans les Métamorphoses (V, 341-572).


Dernière édition par Emblémiste le Dim 11 Mar - 3:05, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 11 Aoû - 3:24

30

Wink La légende d'Apollon et Daphné Wink

La monnaie grecque de Trieros (Thrace) du lien ci-dessous porte sur l'avers la tête laurée d'Apollon à droite et, sur le revers, un rameau de laurier dans un carré creux :

http://www.sixbid.com/browse.html?auction=1343&category=27637&lot=1236082

La monnaie provinciale romaine d'Apamée, Bythinie, du lien ci-dessous présente sur l'avers la tête de Geta à droite, et, sur le revers, la figure de la nymphe Daphné agenouillée à côté d'un laurier, les bras haussés en attitude de supplication :

http://www.acsearch.info/search.html?id=72074

D'après Ovide dans les Métamorphoses (I, 452-567), Apollon, orgueilleux de son triomphe sur le serpent Python (voir plus haut mon post n.º 18 sur La légende du serpent Python), osa se moquer des astuces de Cupidon. Ce dernier se vengea en lui tirant une flèche dorée le faisant tomber amoureux amour60 de Daphné geek, fille de Penée, un fleuve de Thessalie.
En même temps, Cupidon blessa Daphné d'une autre flèche dont la tige était plaquée de plomb, pour lui inspirer de la désaffection envers Apollon grr1.
Le dieu, ne pouvant pas obtenir son amour de bon gré, voula employer la force viking. La Nymphe, se voyant poursuivie, supplia le secours de son père incl22, qui la convertit instantanément en laurier, l'arbre qui fut consacré à Apollon par la suite.

Voici un joli lien pour cette histoire:

http://mythologica.fr/grec/daphne.htm


Dernière édition par Emblémiste le Dim 3 Aoû - 23:19, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 11 Aoû - 17:26

31

Wink Le combat entre Hector et Teucre Wink

La monnaie provinciale romaine des liens ci-dessous, d'Illium, Troade, présente sur l'avers le buste de Caracalla à droite et, sur le revers, un épisode de l'Iliade d'Homère (Chant VIII), le combat entre le paladin Hector, fils du roi de Troye Priam, et le grand archer Teucre. Hector, debout à gauche, tenant un cailloux avec lequel il se prépare à frapper Teucre ou Teucer, qu'il tient par les cheveux, agenouillé avec un arc à ses pieds ; à droite, le héros grec Ajax essaye de le protéger avec son bouclier.

http://www.cngcoins.com/Coin.aspx?CoinID=103722

http://www.cngcoins.com/Coin.aspx?CoinID=127100

Teucre cent1 était fils du roi grec Télamon king3 de Salamis et de son épouse Hésione geek , et donc demi-frère du grand Ajax :merlin: et neveu du roi Priam king3 et cousin d'Hector. Cependant, il combattait du côté des Grecs en se cachant derrière l'énorme bouclier d'Ajax, et employait ses habilités comme archer pour défendre les Grecs contre les Troyens. Il tenta en vain, plusieurs fois, de blesser Hector avec ses flèches. Celui-ci s'enfaroucha grr1 et saisit une grande pierre qu'il lança contre Teucre, le blessant si gravement qu'il dut se rétirer quelques temps de la lutte pour se rétablir de ses blessures.

Voici une traduction française intégrale de cet épisode:

" Et Teukros survint le neuvième, avec son arc tendu, et se tenant derrière le bouclier d'Aias Télamôniade. Et quand le grand Aias soulevait le bouclier, Teukros, regardant de toutes parts, ajustait et frappait un ennemi dans la mêlée, et celui−ci tombait mort. Et il revenait auprès d'Aias comme un enfant vers sa mère, et Aias l'abritait de l'éclatant bouclier.

Quel fut le premier Troien que tua l'irréprochable Teukros? D'abord Orsilokhos, puis Orménos, et Ophélestès, et Daitôr, et Khromios, et le divin Lykophontès, et Amopaôn Polyaimonide, et Ménalippos. Et il les coucha tour à tour sur la terre nourricière. Et le roi des hommes, Agamemnôn, plein de joie de le voir renverser de ses flèches les phalanges des Troiens, s'approcha et lui dit:

– Cher Teukros Télamônien, prince des peuples, continue à lancer tes flèches pour le salut des Danaens, et pour glorifier ton père Télamôn qui t'a nourri et soigné dans ses demeures tout petit et bien que bâtard. Et je te le dis, et ma parole s'accomplira: si Zeus tempétueux et Athènè me donnent de renverser la forte citadelle d'Ilios, le premier après moi tu recevras une glorieuse récompense: un trépied, deux chevaux et un char, et une femme qui partagera ton lit.

Et l'irréprochable Teukros lui répondit :

– Très illustre Atréide, pourquoi m'excites−tu quand je suis plein d'ardeur? Certes, je ferai de mon mieux et selon mes forces. Depuis que nous les repoussons vers Ilios, je tue les guerriers de mes flèches. J'en ai lancé huit, et toutes se sont enfoncées dans la chair des jeunes hommes impétueux; mais je ne puis frapper ce chien enragé !

Il parla ainsi, et il lança une flèche contre Hektôr, plein du désir de l'atteindre, et il le manqua. Et la flèche perça la poitrine de l'irréprochable Gorgythiôn, brave fils de Priamos, qu'avait enfanté la belle Kathanéira, venue d'Aisimè, et semblable aux déesses par sa beauté. Et, comme un pavot, dans un jardin, penche la tête sous le poids de ses fruits et des rosées printanières, de même le Priamide pencha la tête sous le poids de son casque. Et Teukros lança une autre flèche contre Hektôr, plein du désir de l'atteindre, et il le manqua encore ; et il perça, près de la mamelle, le brave Arkhéptolémos, conducteur des chevaux de Hektôr ; et Arkhéptolémos tomba du char ; ses chevaux rapides reculèrent, et sa vie et sa force furent anéanties. Le regret amer de son compagnon serra le coeur de Hektôr, mais, malgré sa douleur, il le laissa gisant, et il ordonna à son frère Kébriôn de prendre les rênes, et ce dernier obéit.
Alors, Hektôr sauta du char éclatant, poussant un cri terrible ; et, saisissant une pierre, il courut à Teukros, plein du désir de l'en frapper. Et le Télamônien avait tiré du carquois une flèche amère, et il la plaçait sur le nerf, quand Hektôr au casque mouvant, comme il tendait l'arc, le frappa de la pierre dure à l'épaule, là où la clavicule sépare le cou de la poitrine, à un endroit mortel. Et le nerf de l'arc fut brisé, et le poignet fut écrasé, et l'arc s'échappa de sa main, et il tomba à genoux. Mais Aias n'abandonna point son frère tombé, et il accourut, le couvrant de son bouclier. Puis, ses deux chers compagnons, Mèkisteus, fils d'Ekhios, et le divin Alastôr, emportèrent vers les nefs creuses Teukros qui poussait des gémissements. "

Voici des liens sur cet épisode :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Teucer

http://en.wikipedia.org/wiki/Teucer

http://www.mythindex.com/greek-mythology/T/Teucer.html


Dernière édition par Emblémiste le Lun 14 Juil - 22:54, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 45
Localisation : Un Liégeois en Herault (34)
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 11 Aoû - 20:37

c'est vraiment excellent ! merci !!!


... Iovi si tu as le temps un index par nom de personnage dans le 1er post ça serait le top Wink

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaies-romaines.net/
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 11 Aoû - 21:14

32

Wink La légende de Bellerophon et la Chimère Wink


Les monnaies grecques de Leucas (Acarnanie) et provinciales romaines de Corinthe (Corinthia), des liens ci-dessous, portent des images avec différentes représentations de la légende de Bellerophon et la Chimère :

http://www.acsearch.info/record.html?id=17559

http://www.acsearch.info/record.html?id=31741

http://www.acsearch.info/record.html?id=33557

http://www.acsearch.info/record.html?id=42118

http://www.acsearch.info/record.html?id=119564

http://www.acsearch.info/record.html?id=119599

http://www.acsearch.info/record.html?id=119728

http://www.acsearch.info/record.html?id=119793

http://www.acsearch.info/record.html?id=119757

Notre héros apparaît monté sur Pégase le cheval ailé, soit sur le revers avec le monstre Chimère roi et en attitude de l'attaquer cavalier , soit sur l'avers, et la Chimère toute seule sur le revers.

La légende est joliment racontée sur ce lien :

http://mythologica.fr/grec/bellerophon.hytm

André Alciat basa sur ce mythe l'emblème 14 de son Livret d'Emblèmes, dont voici des traductions en vieux français :

http://www.emblems.arts.gla.ac.uk/french/picturae.php?id=FALc014

Que par bon advis & vertu, sont vaincus les
plus forts & plus grands trompeurs.


Le brave chevalier Bellerophon vainquit
Les monstres Lyciens, & Chimere defit:
Ainsi par meur advis les plus meschans tu domptes,
Et par un bon conseil les monstres tu surmontes;
Comme si tu estois des ailes soustenu
De Pegase, en ton droict & honneur maintenu.

La Chimere, qui est a dire les fors, &
trompeurs sont surmontez par
vertus & conseil.


Bellerophon chevalier fort,
Sur Pegasus volant monta:
Faisant par luy si grand effort,
Que la Chimere surmonta.
Celluy qui des assaulx moult a,
Troublans ses esprit & memoire.
Si de bon conseil se acointa,
Tost prand sur telz monstres victoire.

La Chimere (c’est à dire les puissans &
les deceveurs) se surmonte par con-
seil & par Vertu.


Bellerophon, preux chevalier,
Peut surmonter Chimere horrible,
Ensemble tout monstre terrible,
De Lycie estant au quartier.
Ainsi que veut le vray sentier
De vertu suyvre, & sur Pegaise
Monter au ciel, à son bel aise
Peut surmonter tout encombrier.

N'avez vous jamais entendu l'expression proverbiale porter des lettres de Bellerophon? Ce sont des lettres fâcheuses au porteur, c'est-à-dire qu'elles contiennent quelque chose contre les intérêts de la personne qui les porte sans que cette dernière en connaisse le contenu.

Le roi Proetus   chargea Bellerophon d'amener au roi Iobatès    des lettres dans lesquelles il priait celui-ci de le faire mourir hein69 .


Dernière édition par Emblémiste le Dim 3 Aoû - 23:23, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 11 Aoû - 21:17

Fred a écrit:
c'est vraiment excellent ! merci !!!

merci Fred! Pas de quoi. coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loutre
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 49
Localisation : Rotomagvs
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 11 Aoû - 21:26

On le dit, on le répète : c'est vraiment un travail magnifique que tu nous offres, Emblémiste ! merci

roi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Lun 11 Aoû - 21:35

merci Loutre!  


Dernière édition par Emblémiste le Dim 4 Fév - 21:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Mar 12 Aoû - 4:01

33

Wink La légende de Pélops et Hippodamie Wink

La monnaie provinciale romaine du lien ci-dessous, de Smyrne, Ionie, porte sur l'avers la tête d'Antonin le Pieux à droite, et, sur le revers Pélops et Hippodamie debout dans un bige au pas à droite :

http://www.acsearch.info/record.html?id=531182

D'après la légende, le roi d'Elide en Pise, Oenomaus  , père de la belle Hippodamie geek , ne voulait pas que sa fille se maria car une prophétie l'avait averti qu'il serait assassiné par son gendre.
Comme elle avait beaucoup de prétendants amour60 amour60 amour60 amour60 amour60 amour60 amour60 amour60 amour60 amour60 , il défia chacun des candidats dans une course de biges.
Celui qui réussirait à gagner la course recevrait la main d'Hippodamie en mariage et deviendrait héritier du royaume fumeur . Les candidats vaincus perdront la vie hein69 .
Oenomaus gagnait tous les courses à cause de l'excellence se ses chevaux animaux15 animaux15 .
Lorsqu'arriva le tour de Pélops, fils de Tantale, roi de Phrygie  , Hippodamie fille , qui etait tombée amoureuse de lui gai2, fit une proposition à Myrtilos, le cocher de son père : s'il faisait perdre Oenomaus, Myrtilos pourait jouir Hippodamie la nuit de ses noces confused et recevoir la moitié du royaume.
Il accepta et commit la trahison à son maître. Mais le victorieux Pélops Yes désavoua la supercherie No et le tua  .

L'histoire de Pélops, pleine d'autres péripéties, est raconté dans les liens suivants :

http://mythologica.fr/grec/pelops.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9lops

http://www.mythindex.com/greek-mythology/P/Pelops.html (en anglais)

http://www.theoi.com/Heros/Pelops.html (en anglais)

http://www.maicar.com/GML/Pelops1.html


Dernière édition par Emblémiste le Lun 14 Juil - 22:47, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Mer 13 Aoû - 15:23

34

Wink L'invention de l'aulos par Athéna Wink

Les monnaies provinciales romaines des liens ci-dessous, d'Apamée, Prhygie, portent sur les avers les bustes de Commode et de Septime Sévère à droite, et, sur les revers, Athéna (Pallas, Minerve) assise sur un roc à gauche, sa tête tournée à droite, jouant l'aulos (flûte double), instrument dont, selon la tradition, elle fut inventrice, et observant son image réfléchie dans l'eau ; derrière elle, le satyre Marsyas l'observe caché derrière un roc (voir mon post suivant, sur La légende de Marsyas) :

http://rpc.ashmus.ox.ac.uk/coins/3351/

http://www.acsearch.info/record.html?id=26724

Un jour, Athéna geek fit une flûte double avec des os de cerf qu'elle avait trouvé et en joua à un banquet des dieux.
Elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi Héra Laughing et Aphrodite mdr18 riaient en silence en se cachant derrière leurs mains, bien que la musique semblât ravir les autres dieux. Soupçonneuse, elle se retira donc, seule, dans un bois en Phrygie, reprit sa flûte et, au bord d'une rivière ou fontaine, regarda son image dans l'eau pendant qu'elle soufflait dans la flûte. S'étant rendu aussitôt compte que ses joues gonflées et son visage congestionné lui donnaient un aspect comique, elle décida qu'une flûte ne valait pas sa beauté fille , jeta l'instrument et lança une malédiction sur quiconque la ramasserait grr2 .

Les conséquences de cet anathème peuvent être lues dans le post suivant, sur la légende du concours musical entre Apollon et Marsyas.


Dernière édition par Emblémiste le Dim 11 Mar - 17:44, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Mer 13 Aoû - 20:24

35

Wink La légende de Marsyas Wink

Voici quelques types des nombreuses monnaies grecques et romaines qui présentent, sous différentes formes, la figure de Marsyas, dont la légende est étroitement liée à celle du post précédent, c'est-à-dire, de l'invention de l'aulos par Athéna :

http://rpc.ashmus.ox.ac.uk/coins/3438

http://rpc.ashmus.ox.ac.uk/coins/15277

http://www.acsearch.info/record.html?id=16777

http://www.acsearch.info/record.html?id=35940

http://www.acsearch.info/search.html?search=Marsyas&view_mode=1&cac=1&cng=1&fac=1&page=4#0

http://www.acsearch.info/search.html?search=Marsyas&view_mode=1&cac=1&cng=1&fac=1&page=5#0

http://www.acsearch.info/search.html?search=Marsyas&view_mode=1&cac=1&cng=1&fac=1&page=6#0

http://www.coinarchives.com/a/results.php?search=Marsyas&s=0&results=50

D'après ces réprésentations, où Marsyas apparaît soit jouant de la flûte double, soit comme un dieu-fleuve, soit comme une statue à l'intérieur d'un temple, soit marchant avec un bras haussé et, dans la plupart des cas, portant un outre de vin sur l'épaule, soit marchant à gauche, le bras haussé, vers Athéna, soit pendu d'un arbre devant Apollon qui joue la lyre assis sur un roc tandis qu'une figure agenouillée entre eux aiguise un couteau, le mythe est assez confus Embarassed.
Cela tient au fait que la même histoire fut attribuée par différents auteurs a divers personnages, comme Tytirus, Pan (voir mon post n.º 256, La légende de Pan) et Silène (voir mon post n.º 368, La légende de Silène).
Ce dernier éleva Dionysos et était toujours ivre soif102, ce qui expliquerait la présence de l'outre. Dans la plupart des récits, Marsyas serait un satyre, dans d'autres un paysan. Sur ces monnaies il apparaît toujours comme un homme.

Le mythe fut traité, entre autres, par Ovide dans les Métamorphoses (VI, 382-400), dont je résume ici la version :

Marsyas fut un satyre qui retrouva la flûte double méprisée par Athéna (Pallas, Minerve) et en jouait merveilleusement à travers toute la Phrygie.
Cependant, il commit l'imprudence de défier Apollon (Phébée) à un concours pour montrer qui jouait le mieux de son instrument, Apollon de la lyre, Marsyas de l'aulos. Le vaincu resterait à la merci du vainqueur pour faire de lui ce qu'il voulut idee. Apollon gagna la compétition et, en châtiment pour sa présomption, écorcha Marsyas vif hein69.
Ainsi s'accomplit la malédiction d'Athéna (voir le post précédent) grr2. Les nymphes pleure, les satyres pleure, les faunes pleure et toutes les divinités champêtres pleure pleurèrent tant sa mort, que de ses larmes formèrent le fleuve Marsyas qui naît d'une source des hauteurs au dessus d'Apamée, en Phrygie, et finalement rejoint le fleuve Méandre (voir le post n.º 173, La légende de Méandre, dans cette série).

Pour d'autres versions de la légende voir ces sites:

http://mythologica.fr/grec/marsyas.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/marsyas

http://www.mythindex.com/greek-mythology/M/Marsyas.html (le plus complet, en anglais)


Dernière édition par Emblémiste le Dim 11 Mar - 17:57, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Jeu 14 Aoû - 18:12

36

Wink La légende de Procné et Philomèle Wink

Les monnaies provinciales romaines des liens ci-dessous, de Bizya (Thrace) présentent sur l'avers les bustes d'Hadrien et de Marc-Aurèle à droite, et, sur le revers, apparemment la scène d'un banquet faim , avec un homme adossé sur un triclinium et une femme assise à ses pieds, un jeune homme debout à gauche et le protomé d'un cheval à droite.

http://www.acsearch.info/search.html?id=2016436

http://www.cngcoins.com/Coin.aspx?CoinID=233422

Selon la mythologie, Térée fut un roi de Thrace  king3 , fils d'Arès (Mars).

Les fiches des monnaies disent qu'il est possible qu'il s'agisse d'une réprésentation allégorique d'un détail de l'horrible légende de Procné et Philomèle : le moment où Procné offre à son mari Térée un repas préparé avec des morceaux cuits de leur fils Itys  hein69 , qu'elle avait tué.

Personnellement, je pense que la scène n'est pas nette, faute du dramatisme que la situation aurait démandée, les personnages sont peu définis et la présence du cheval ne s'explique pas dans ce contexte.

En tout cas, en admettant que les fiches soient correctes, la légende est raconté par Ovide dans les Métamorphoses (VI, 424-674) dont voici le résumé :

Térée, tombé amoureux  amour60  de sa belle-soeur Philomèle  fille , soeur de Procnè  geek , la viola  confused  et, après, lui coupa la langue pour qu'elle ne puisse le dénoncer  chut .
Mais Philomèle réussit à communiquer le crime à sa soeur moyennant une toile sur laquelle elle broda la scène de l'attentat. En reconnaissant les faits de son mari, Procnè égorgea leur fils Itys  grr2  et lui donna à manger  .

Par l'intervention des dieux, tous furent convertis en oiseaux: Philomèle en hirondelle  planeur , Procnè en rossignol  planeur , Térée en huppe  planeur  et Itys en chardonneret  planeur .

Un bâton avec un serpent entortillé au dessous de la figure féminine assise sur le coussin sur certaines émissions plus tardives représentant certainement la même scène a conduit quelques uns à interpréter les figures centrales comme Asclépios et Hygie (voir les posts N.º 432, La légende du bâton d'Asclepios (Esculape), N.º 433, La légende d'Asclépios (Esculape) et N.º 200, La légende d'Hygie / Salus, dans cette série)

Les sites ci-dessous donnent des versions complètes du mythe :

http://mythologica.fr/grec/procne.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Procn%C3%A9

http://www.mythindex.com/greek-mythology/P/Philomela.html (en anglais)


Dernière édition par Emblémiste le Dim 3 Aoû - 23:33, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Ven 15 Aoû - 5:17

37

Wink La légende d'Archémore (Opheltès) et Hypsipyle Wink


Le monnaies provinciales romaines ci-dessous, d'Argos (Argolide) portent sur l'avers les bustes de Lucius Verus, d'Hadrien et de Julia Domna, épouse de Septime Sévère, à droite, et, sur le revers, une scène de la légende d'Archémore et Hypsipyle, un épisode des mythes des Argonautes et des Sept contre Thèbes :

http://www.acsearch.info/search.html?term=Opheltes&category=1&en=1&de=1&fr=1&it=1&es=1&ot=1&images=1&currency=usd&order=0&company=

http://www.acsearch.info/search.html?id=296378

D'après le mythe raconté par Apollodore et Pausanias, les femmes de Lemnos méprisèrent Aphrodite (Vénus).
Pour se venger grr2 , elle les affubla d'une mauvaise odeur telle Beurk que leurs maris les laissèrent pour des concubines de Thrace pompom girls .
Les femmes décidèrent alors de tuer tous les hommes hein69 .
Mais Hypsipyle fille cacha son père, le roi Thoas king3 , fils de Dionysos (Bacchus), et après sa fuite, gouverna Lemnos en son lieu.
Quelque temps après, Jason et les Argonautes arrivèrent.
Les femmes ayant cessé de sentir mauvais, Hypsipyle procréa deux fils pleure pleure de Jason. Un peu plus tard, elle fut capturée par des pirates et vendue au roi Lycurgue king3 de Nemée, dont la femme, Eurydice fille , la fit nourrice de leur fils Archémore, qu'on appelait avant Opheltès.

Un jour qu'elle soignait l'enfant, Adraste apparut avec son armée sur le chemin de Thèbes et Hypsipyle laissa l'enfant tout seul pendant qu'elle leur montrait où trouver de l'eau.
Un serpent monstrueux serpent apparut et tua l'enfant.
Hypsipyle fut pardonnée et fut sauvée de sa captivité par ses deux fils  c\'est fini oui ?  qui apparurent en Némée.
La mémoire d'Opheltès appellé Archémore (le précurseur de la mort), par Amphiaraos, fut commémorée par les jeux Néméens.

Voici des liens pour cette légende :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arch%C3%A9more

http://www.mythindex.com/greek-mythology/A/Archemorus.html (en anglais)

mercià Agathodaimon pour sa collaboration.


Dernière édition par Emblémiste le Mar 9 Sep - 23:37, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
avatar

Age : 52
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Ven 15 Aoû - 11:51

merci . IOVI te nomme Grand mythographe du forum !:mdr59: super21
N'y a t-il rien sur l'affrontement de Zeus et Prométhée sur nos monnaies?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
avatar

Age : 80
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)   Ven 15 Aoû - 15:37

merci IOVI. J'ai déjà cherché la légende de Prométhée, ainsi que d'autres bien connues comme celles de Tantale, Tice, Ixion, les Danaïdes, Midas etc., mais n'ai encore rien trouvé. Je continuerai ma recherche. J'ai encore quelques sujets à poster. Si quelqu'un connaît des monnaies allusives à des mythes que je n'ai pas exploité, les suggestions et les contributions seront bienvenues. Cependant, je ne m'intéresse pas à celles avec les figures des dieux de l'Olympe ou des simples allégories, puisqu'elles ont leur propre lieu dans la section Articles du forum. capello


Dernière édition par Emblémiste le Jeu 24 Sep - 16:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MONNAIES DE LEGENDES (EMBLEMISTE)
Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vrai douzain Huguenot à identifier
» Comment envoyer des monnaies par la poste ?
» Méthode pour envoyer des monnaies par la Poste.
» deux monnaies dont une trop bizarre...
» Blog : Monnaies de la Dombes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Numismatique de l'antiquité :: MONNAIES DE L'EMPIRE ROMAIN :: Monnaies de l'Empire Romain-
Sauter vers: