Monnaies de l'antiquité
 
Le siteLe site  AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La folie ? Avis authenticité Médaillon Commodus

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pescennius
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs
Pescennius

Age : 32
Date d'inscription : 17/02/2015

La folie ? Avis authenticité Médaillon Commodus - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La folie ? Avis authenticité Médaillon Commodus   La folie ? Avis authenticité Médaillon Commodus - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Fév - 20:45

Attention, vous avez trop de certitudes : exprimez le doute dans vos exposés/mémoires/thèses.
Ceci est problématique car votre exposé comporte de nombreuses erreurs, ce qui est finalement normal pour une personne qui n'a jamais travaillé le métal.

Il est par exemple possible de réaliser un flan monétaire à la cire perdue, mais la probabilité que cette technique soit utilisée dans ce cas est proche de 0. C'est une technique "lourde" et coûteuse : elle n'est donc employée que pour des objets de forme complexe ou avec contre-dépouilles (fibules, statuettes etc). Un flan n'a pas de contre dépouille, et pour la forme, il n'y a pas plus simple ! Les flans peuvent être simplement coulés dans des moules mono valves ou bivalves. Ces moules à flans sont réutilisables. Les moules à cire perdue ne sont pas réutilisables. Les flans peuvent aussi être découpés/sciés à partie de barres de métal, ce qui semble être le cas pour les sesterces.

Le brunissage des flans est superflu. Eventuellement, un coup de marteau suffit pour apporter le côté lisse au flan (nul besoin de polir). A quel outil de brunissage pensiez-vous ?

Pour le côté bi-métallique, il y a des milliers de solutions. Il est par exemple possible de façonner un cylindre de cuivre dans un moule au sable, en terre cuite, voire même en acier. Personnellement, si j'avais à réaliser un cylindre creux, je déposerais verticalement une branche de bois bien sec au centre du cylindre de cuivre en fusion. Le cuivre devient dur extrêmement rapidement après la coulée (contrairement au bronze). Le passage de la phase "liquidus" à "solidus", c'est à dire passage de la fusion liquide à l'état solide est instantané si on passe sous les 1083°C. A l'inverse, le bronze conserve un mélange de phase liquidus et solidus bien après la coulée.
Attention, dans la pratique, les métaux et alliages sont portés bien au-delà de leur température de fusion, car il faut se réserver une marge pour l'étape de coulée (le refroidissement est rapide). 

On peut aussi imaginer une absence de soudure à chaud du cuivre et du laiton lors de la préparation des flans. Lors de la frappe, le métal est comprimé et s'étend : il peut y avoir un effet de sertissage ou rivetage. C'est ce qui se fait pour les euros. On peut imaginer un test rapide avec de la pâte à modeler à deux couleurs !

Pour la recuisson des flans elle n'est pas nécessaire s'il n'y a pas eu d'écrouissage. La recuisson sur plaque ou sur grille correspond à des techniques modernes (dans des fours à moufle, électriques ou à gaz). La recuisson de flans peut se faire en masse dans un creuset au cœur des braises, voire sans creuset si on attend la combustion complète des braises.

Vous parlez d'une prise d'empreinte moins nette de la couronne de laiton par rapport au cuivre en vous basant sur le degré de recuisson. En fait, pour le médaillon de Commode présenté au début du post, on observe l'inverse : c'est une couronne de cuivre et un cœur de laiton. Les deux cas se rencontrent : cuivre au centre ou cuivre en couronne.
Il est normal d'observer une moins bonne prise d'empreinte sur la zone de la couronne car le métal fuit du centre vers l'extérieur. La pression est plus forte au centre et si on veut une plus grande netteté de l'empreinte en périphérie, il faudrait contraindre l'étalement lors de la frappe en mettant le flan dans un anneau extérieur (ce qui se fait de nos jours).

Après la frappe, je doute qu'on effectue la moindre finition, ni limage, ni polissage. Ce serait trop long et surtout inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genio popvli romani
COS V
COS V
Genio popvli romani

Age : 45
Localisation : Lugdunensis senonia
Date d'inscription : 09/03/2012

La folie ? Avis authenticité Médaillon Commodus - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La folie ? Avis authenticité Médaillon Commodus   La folie ? Avis authenticité Médaillon Commodus - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Fév - 22:41

Sur la préparation du "flan" bimétallique, le procédé proposé par Arendil semble tout à fait plausible à ceci près que je ne parierais pas sur la cohésion parfaite des deux parties uniquement par le jeu des températures. Tant qu'a utiliser un procédé à la cire perdue, j'en profiterais pour crée une groove au niveau la surface de contact périphérique sur la partie intérieure permettant un emboitement de la partie extérieure, la "frappe" venant ensuite parfaire la cohésion. Néanmoins, comme Pescennius, je me pose la question de la certitude de l'emploi de ce procédé au dépend des autres, une tentative de reconstitution a-t-elle été effectuée.
Pour la frappe, je suis un peu plus dubitatif sur la "facilité" estimée. Même si le recuit augmente grandement la ductilité des métaux concernés, l'énergie demandée pour obtenir un tel relief (+/-2mm sur chaque face) sur une telle surface (+/-12,6cm² par face) ne me semble pas compatible avec une frappe au marteau en une passe. Et si on doit les multiplier, alors se pose à nouveau le problème de l'écrouissage (et donc de nouveaux recuits) et je ne parle pas du respect du parallélisme coin/flan avec une telle surface. J'ai tendance à penser que le coin doit être au minimum guidé et non tenu en main et que la frappe doit s'effectuer à deux mains avec une masse conséquente et une vitesse importante qui aura aussi pour effet de limiter le risque d'éclatement. Au risque de me tromper, je persiste à croire que si la frappe n'est pas totalement mécanique, elle n'est pas totalement manuelle. Des expériences ont-elles aussi été menées sur les procédés possibles?

Désolé, je n'ai aucune référence à présenter pour valider mes propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La folie ? Avis authenticité Médaillon Commodus
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» COUP DE FOLIE SUR MANHATTAN de Mindy Klasky
» Avis avant grand saut!!!
» Handpresso® wild - des avis ?
» [AVIS] Sur le Desire : Android 2.1 ou 2.2?
» Arq, d'andreas, vos avis ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Numismatique de l'antiquité :: MONNAIES DE L'EMPIRE ROMAIN :: Monnaies de l'Empire Romain-
Sauter vers: