Monnaies de l'antiquité
 
Le siteLe site  AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Brutus, du début à la fin.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
IOVI

Age : 53
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 0:22

Voici un étonnant paradoxe dans l’histoire romaine. Celui qui intéresse les Brutti. En effet, lorsqu’on étudie l’histoire de la république du début à la fin, on s’aperçoit qu’un certain Brutus chassa le dernier roi de Rome, Tarquin, pour y établir la république et qu’un autre Brutus, le plus célèbre des deux, participa au complot contre César et mit fin à cette même république ! En voici un résumé des épisodes qui nous intéresse mettant en évidence cette antinomie étonnante tendant au même but : Combattre et chasser les tyrans de Rome.


Brutus, l’élément fondateur de la république

Dans le palais de Tarquin le superbe, dernier des 7 rois de Rome, un serpent sortit d’une colonne de bois.Tarquin fit aussitôt dépêcher ses deux fils, Titus et Aruns pour aller à Delphes consulter l’oracle et interpréter cet évènement. On décida que leur cousin, nommé Brutus, les accompagnera pour les divertir dans leur voyage car il servait de bouffon de la cour. Le troisième fils de Tarquin, Sextus resta à Rome avec son père. Brutus avait pour père M. Junius qui tirait son origine d’un des compagnons d’Enée et pour mère, Tarquime, fille de Tarquin l’ancien. Brutus né avec beaucoup d’esprit feignait d’être idiot car Tarquin avait fait tuer son père et son frère par jalousie de leur intelligence. Il s’empara ainsi de leur dépouille et de leurs biens. Brutus fit donc semblant d’être stupide pour éviter le même sort, ce qui lui fit donner le surnom de « Brutus » ou imbécile.

Lorsque les deux fils eurent leur réponse de l’oracle, les frères demandèrent qui d’entre eux serait appelés à régner un jour. « Celui, répondit l’oracle, qui donnera un baiser en premier à sa mère. ».
Brutus tomba alors au sol et baisa la terre, convaincu qu’elle est la mère de tous les hommes. En rentrant à Rome, ils trouvèrent la guerre engagée contre les Rutules. Tarquin tentait d’assiéger Ardée, capitale des Rutules. Mais la résistance enlisa la guerre et les princes passaient leurs temps à faire des festins et se divertir dans le camp.

Un jour que Tarquin et Collatin, mari de Lucrèce, faisait un souper chez Sextus, la conversation vint à vanter le mérite de leurs femmes respectives. Chacun les couvrait d’éloges. Aidée par le vin, ils voulurent voir ce qu’elles faisaient en ce moment précis. Arrivés à Rome, ils trouvent les princesses des fils de Tarquin en grande compagnie dans le plaisir et la bonne chère. De la, ils se rendent à Collatie ou ils virent Lucrèce enfermée avec d’autres femmes, travaillant la laine dans le secret de sa maison.

La vertu de Lucrèce l’emporta mais fit naitre à ce moment une violente passion dans le cœur de Sextus. Le fils de Tarquin retourna chez Lucrèce et après de vaine avance il jura de l’égorger et ensuite de tuer un esclave qu’il mettra à coté d’elle dans son lit pour nuire à sa réputation. Lucrèce
céda devant la menace et Sextus repartit chez lui en triomphe.

Le lendemain Lucrèce accablée de douleur et de désespoir pria son père et son mari de venir. Ils accoururent accompagnés de Valère (publicola) et de Brutus. Dès qu’elle les vit entrer, elle se mit à pleurer et expliqua « C’est Sextus Tarquin qui la nuit précédente, cruel ennemi, m’a fait violence et à porté ici son infamie ! ». Tous promirent de la venger et déclarèrent : « L’âme seule a péché, non le corps et il n’y a point de faute ou il n’y avait point de consentement. »

Mais Lucrèce reprit « Ce que mérite Sextus, je vous en laisse juge. Mais pour moi, quoique je me déclare innocente du crime, je ne m’exempte pas du supplice. Je ne peux survivre à ce déshonneur. »En même temps, elle s’enfonce un poignard dans le sein.
Brutus le retire déclarant « Je jure par ce sang si pur, si chaste que je poursuivrai la vengeance sur le tyran, sur sa femme et sur toute sa race criminelle ! »

La vue du corps de Lucrèce à Collatie provoqua un soulèvement général. La jeunesse avec Brutus marcha sur Rome et convoqua l’assemblée et raconter la funeste aventure. Tous conclurent de proscrire Tarquin sa femme et ses enfants à jamais. Tarquin et sa famille furent condamnés à l’exil. Le dernier roi avait régné 23 ans sur Rome ( Il régna de534 aV. J.-C. au 24 février 509 av. J.-C.) et ses tentatives de revenir furent sans succès.

Le peuple romain jouissait maintenant d’une nouvelle liberté offerte par la bravoure de Brutus. Ils créèrent l’empire des lois et non celle des hommes. La république était née. Brutus et Collatin furent nommés les premiers consuls de la nouvelle république. On jura de ne jamais revoir un roi à Rome.
...
Brutus, du début à la fin. 28qx6ia

_________________
Brutus, du début à la fin. D75ozBrutus, du début à la fin. 2nu7vif


Dernière édition par IOVI le Ven 31 Aoû - 22:07, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
IOVI

Age : 53
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 0:32

Brutus l’élément destructeur de la république

Jules César cumule les plus grandes charges de la République : Dictateur à vie, Tribun de la plèbe (droit de Véto sur le sénat) et Grand pontife. Il domine donc maintenant le religieux, l’exécutif, le judiciaire et le législatif.

C’est à partir de cette époque que les sénateurs craignent pour la continuité de la République et commencent à comploter contre César. De nombreux petits complots se mettent en place. La motivation principale des conspirateurs est qu’ils ne veulent pas du pouvoir d’un seul homme en la personne de César.

Les principaux protagonistes sont au nombre de trois : Deux d’entre eux sont prêteurs et anciens pompeiens.

Caius Cassius Longinus
issus d’une des plus grandes familles de Rome (Gens Cassia). Il a suivi Pompée dans ses combats contre César et se rend à ce dernier lorsque Pompée est assassiné. Contre toute attente, César le garde et le nomme son légat pensant faire de lui un atout certain auprès de ses détracteurs.

Marcus Iunius Brutus, fils de Servillia, elle-même sœur de Caton et amante de Jules César (certain supposent que Brutus est le fils naturel de César) prend la tête du complot.

Decimus Iunius Brutus Albinus
chargé de la frappe monétaire à Rome doit sa carrière militaire à Jules César, qui lui fait entièrement confiance. Il participe à la guerre des Gaules et commande la flotte chargée de bloquer le port de Massalia.

Les trois principaux opposants entrainent dans leur complot 60 à 80 Chevaliers et Patriciens issus de familles illustres de Rome, (Minucia, Sulpicia, Caecillia, Cassia )
L’année 44 avance. Aux Ides de Mars, les rumeurs de complot augmentent. César est alors convoqué devant les sénateurs à la curie de Pompée. Spurinna, grand pontife lui présage un jour funeste et Calpurnia, femme de César, fait des cauchemars sanglants. Mais il part quand même, attiré par Decimus Brutus. Même un grec, Artémidore de Cnide lui glisse un papier dans la main qui contient les noms des comploteurs. Mais César ne le lit pas et s’assoit sur le trône d’or de la curie.
Lors de la séance, Tillius Cimber implore la grâce de son frère exilé en maintenant César par les épaules. Soudain, Casca donne le premier coup de couteau à la gorge du tyran, puis Cassius au visage et Decimus Brutus au flanc. Enfin Iunius Brutus le frappe lui aussi. César le reconnaissant lui dit : « toi aussi, mon fils ! » et tombe dans sa toge ensanglantée. Suivent d’autres coups de couteau, trente six en tout ! César est mort (le 15 Mars) et les sénateurs s’enfuient effrayés.
A l’extérieur de la curie, les assassins crient « liberté, le Tyran est mort ! » les amis de César craignent d'être assassinés à leur tour. Le sénat se réunit et éloigne de Rome les assassins de César en les nommant gouverneurs de contrées lointaines : Cassius en Lybie, Marcus Iunius Brutus en Crète et Décimus Brutus en Gaule. Le sénat rétablit la mémoire de César.
Brutus en complotant contre César fut, quand à lui, un des principaux acteurs de la fin de la république.

Brutus, du début à la fin. 2cpz76f

_________________
Brutus, du début à la fin. D75ozBrutus, du début à la fin. 2nu7vif
Revenir en haut Aller en bas
http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
Emblémiste
Légendaire Modérateur
Légendaire Modérateur
Emblémiste

Age : 81
Localisation : Brasilia
Date d'inscription : 22/12/2007

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 2:34

Des morceaux d'histoire très intéressants. merci IOVI ! Bravo12
Revenir en haut Aller en bas
Dardanvs
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs
Dardanvs

Age : 35
Localisation : Alpes de haute provence
Date d'inscription : 17/05/2011

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 7:35

bonne lecture avant le boulot bravo2
Revenir en haut Aller en bas
http://echange-passion.superforum.fr/
siècle II
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs
siècle II

Age : 63
Localisation : BELGIQUE EBURONES
Date d'inscription : 22/09/2011

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 10:00

Ou Brutus fondateur de la République, et Brutus '' fondateur de l'Empire ''

très intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Tios86
modérateur
modérateur
Tios86

Age : 28
Localisation : Kalymnos
Date d'inscription : 20/05/2010

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 10:12

Merci Iovi !

faim
Revenir en haut Aller en bas
byzancia
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs
byzancia

Age : 34
Localisation : Lutecia
Date d'inscription : 31/10/2009

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 10:13

Une bonne lecture!
Revenir en haut Aller en bas
Potator II
modérateur
modérateur
Potator II

Age : 59
Localisation : Entre Rome et la Dombes
Date d'inscription : 15/02/2008

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 13:27

Magnifique !
Merci

_________________
Brutus, du début à la fin. Bannie11 Brutus, du début à la fin. Bannie10
Revenir en haut Aller en bas
http://monnaiesdeladombes.blogspot.com/ En ligne
septimus
Proconsul
Proconsul
septimus

Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/12/2007

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 14:02

Bravo12 Très intéressant comme toujours, tu aurais pu indiquer néanmoins que l'EID MAR est dans ma collection! mdr18
Revenir en haut Aller en bas
http://septimus-coins.blogspot.com/
BRUTUS
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs
BRUTUS

Age : 56
Localisation : Bourgogne nord
Date d'inscription : 07/10/2009

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 14:17

super1 bravo2 et merci content lol!
Revenir en haut Aller en bas
agrippa
COS IIII
COS IIII
agrippa

Age : 66
Date d'inscription : 04/11/2010

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 15:30

bravo c'est très intéressant super1 les Bruttii avait dans le DNA l'esprit révolutionaire.
Revenir en haut Aller en bas
numisfrance
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs
numisfrance

Age : 45
Localisation : Ile de france
Date d'inscription : 01/07/2009

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 21 Aoû - 22:56

Bravo12 de quoi finir de rallier les derniers sceptiques aux charmes de la numismatique républicaine.

Au fait Septimus je crains que ton magnifique denier ne soit un faux car je dois t'avouer que moi aussi j'ai cette monnaie dans mon médailler et qu'elle a les même chocs, le même centrage, les même coins... mdr6

Plus sérieusement c'est un rêve à tout jamais inaccessible je pense pleure
Revenir en haut Aller en bas
http://numisfrance.free.fr
Gil
COS VI
COS VI
Gil

Age : 65
Localisation : Mortariolus - Belgique
Date d'inscription : 07/02/2009

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMer 22 Aoû - 3:07

Bravo Christophe, et merci pour cette bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leslabradorsofshadowyvalley.com/
Septime17300
COS III DES IIII
COS III DES IIII
Septime17300

Age : 33
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 26/10/2011

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMer 22 Aoû - 19:26

merci a toi pour ce cours d'histoire tres interressant qui enrichie ma culture general incl39
Revenir en haut Aller en bas
Chut
Proconsul
Proconsul
Chut

Age : 28
Localisation : 33
Date d'inscription : 23/06/2007

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 28 Aoû - 18:25

Citation :
Les trois principaux opposants entrainent dans leur complot 60 à 80 Chevaliers et Patriciens issus de familles illustres de Rome, (Minucia, Sulpicia, Caecillia, Cassia )
Cet aspect m'a toujours étonné : comment un complot impliquant autant de protagonistes, avec un objectif si énorme, n'avait-il pas été éventé ? César, après toutes ses victoires et les épreuves dont il avait triomphé, a sans doute manqué de prudence (ou a été trop confiant).
Revenir en haut Aller en bas
BRUTUS
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs
BRUTUS

Age : 56
Localisation : Bourgogne nord
Date d'inscription : 07/10/2009

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 28 Aoû - 19:15

J'ai récemment entendu une théorie mettant en avant 2 aspects , en premier , une trop grande confiance en soi de César , en effet , n'imaginant pas que les comploteurs puissent passer à l'acte , et en second une certaine lassitude du pouvoir et de la vie , qui l'aurait peut être incité à laisser les choses "se faire" .....!!!???? forum55
Revenir en haut Aller en bas
Potator II
modérateur
modérateur
Potator II

Age : 59
Localisation : Entre Rome et la Dombes
Date d'inscription : 15/02/2008

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 28 Aoû - 19:27

En fait il s'est suicidé de 43 coups de couteau, c'est ça ?
Laughing Laughing Laughing

_________________
Brutus, du début à la fin. Bannie11 Brutus, du début à la fin. Bannie10
Revenir en haut Aller en bas
http://monnaiesdeladombes.blogspot.com/ En ligne
BRUTUS
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs
BRUTUS

Age : 56
Localisation : Bourgogne nord
Date d'inscription : 07/10/2009

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 28 Aoû - 19:29

lol! lol! lol!

C'est ce que je m'étais dit , in peto , en entendant les 2 doctes historien et psychologue qui parlaient de cette théorie....!!!! mdr18
Revenir en haut Aller en bas
agrippa
COS IIII
COS IIII
agrippa

Age : 66
Date d'inscription : 04/11/2010

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 28 Aoû - 23:04

BRUTUS a écrit:
et en second une certaine lassitude du pouvoir et de la vie , qui l'aurait peut être incité à laisser les choses "se faire" .....!!!???? forum55


est ce qu'il etait très malade? on voit dans les deniers d'énormes rides dans le cou de Jules Cesar, qui sont peut etre reconduisibles à une quelque grave maladie? il souffrai meme d'épilepsie. Se croyais t'il à la fin de sa vie? une mort avec honneur c'est ce qu'il cherchait, assassiné par des traitres, un assassin qui est né à l'intérieur de sa famille. Brutus! "anche tu, Bruto, figlio mio."
Mais à quel Brutus Cesar, fait référence? A Marco Bruto ou à Decimo Bruto! heink
Revenir en haut Aller en bas
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
IOVI

Age : 53
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 28 Aoû - 23:08

à Marcus Iunius Brutus Brutus, du début à la fin. 522488

_________________
Brutus, du début à la fin. D75ozBrutus, du début à la fin. 2nu7vif
Revenir en haut Aller en bas
http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
BRUTUS
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs
BRUTUS

Age : 56
Localisation : Bourgogne nord
Date d'inscription : 07/10/2009

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 28 Aoû - 23:17

agrippa a écrit:
BRUTUS a écrit:
et en second une certaine lassitude du pouvoir et de la vie , qui l'aurait peut être incité à laisser les choses "se faire" .....!!!???? forum55


est ce qu'il etait très malade? on voit dans les deniers d'énormes rides dans le cou de Jules Cesar, qui sont peut etre reconduisibles à une quelque grave maladie? il souffrai meme d'épilepsie. Se croyais t'il à la fin de sa vie? une mort avec honneur c'est ce qu'il cherchait, assassiné par des traitres, un assassin qui est né à l'intérieur de sa famille. Brutus! "anche tu, Bruto, figlio mio."

Lors de cet échange entendu , la possibilité d'une maladie pénible et de l'aspect des portraits tardifs de César , exprimant peut être des stigmates liés à cette possible maladie , était également évoquée .....!!! oui
Revenir en haut Aller en bas
agrippa
COS IIII
COS IIII
agrippa

Age : 66
Date d'inscription : 04/11/2010

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMar 28 Aoû - 23:22

on en est vraiment sur? :clind'oeil:
non je blague Very Happy
Jules aimait bien Decimo qui avait ete nomé " suo legato " dans la guerre des Gaulles,au quel il devait la victoire contre les Veneti, et l'autre victoire contre domizio Enobarbo a Marseille. Decimo etait résté fédèle à Jules C.meme pendant la guerre civile. il etait un des membres de la famille plus cher à Jules C.
Pourquoi Pas Lui ?
Revenir en haut Aller en bas
IOVI
AVGVSTVS
AVGVSTVS
IOVI

Age : 53
Localisation : L'Olympe en Vaucluse
Date d'inscription : 06/02/2008

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMer 29 Aoû - 9:31

agrippa a écrit:
on en est vraiment sur?
non je blague Very Happy
Jules aimait bien Decimo qui avait ete nomé " suo legato " dans la guerre des Gaulles,au quel il devait la victoire contre les Veneti, et l'autre victoire contre domizio Enobarbo a Marseille. Decimo etait résté fédèle à Jules C.meme pendant la guerre civile. il etait un des membres de la famille plus cher à Jules C.
Pourquoi Pas Lui ?

Parceque les textes antiques existent pour en témoigner. Brutus, du début à la fin. 625512

Dans le complot 2 Brutti sont impliqués au plus haut point : avec Caius Cassius Longinus, ce sont les 3 principaux protagonistes du complot et de l'assassinat.

Marcus Iunius Brutus était le fils de Servillia, elle-même était la sœur de Caton et amante de Jules César. C'est pour cela que certains supposent que ce Brutus était le fils naturel de César. Il prend la tête du complot.

Decimus Iunius Brutus Albinus, chargé de la frappe monétaire à Rome doit effectivement sa carrière militaire à Jules César, qui lui fait entièrement confiance. Il participe à la guerre des Gaules et commande la flotte chargée de bloquer le port de Massalia. Il est très proche du dictateur mais ce n'est pas le fils supposé de Jules César.

_________________
Brutus, du début à la fin. D75ozBrutus, du début à la fin. 2nu7vif
Revenir en haut Aller en bas
http://lesmonnaiesdeprobus.blogspot.com/
agrippa
COS IIII
COS IIII
agrippa

Age : 66
Date d'inscription : 04/11/2010

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeMer 29 Aoû - 15:23

IOVI a écrit:
agrippa a écrit:
on en est vraiment sur?
non je blague Very Happy
Jules aimait bien Decimo qui avait ete nomé " suo legato " dans la guerre des Gaulles,au quel il devait la victoire contre les Veneti, et l'autre victoire contre domizio Enobarbo a Marseille. Decimo etait résté fédèle à Jules C.meme pendant la guerre civile. il etait un des membres de la famille plus cher à Jules C.
Pourquoi Pas Lui ?

Parceque les textes antiques existent pour en témoigner. Brutus, du début à la fin. 625512

Dans le complot 2 Brutti sont impliqués au plus haut point : avec Caius Cassius Longinus, ce sont les 3 principaux protagonistes du complot et de l'assassinat.

Marcus Iunius Brutus était le fils de Servillia, elle-même était la sœur de Caton et amante de Jules César. C'est pour cela que certains supposent que ce Brutus était le fils naturel de César. Il prend la tête du complot.

Decimus Iunius Brutus Albinus, chargé de la frappe monétaire à Rome doit effectivement sa carrière militaire à Jules César, qui lui fait entièrement confiance. Il participe à la guerre des Gaules et commande la flotte chargée de bloquer le port de Massalia. Il est très proche du dictateur mais ce n'est pas le fils supposé de Jules César.

Le matin du 15 Mars Jules C. ne voulait pas se rendre au senat. Il n'était pas trop en santée et Calpurnia sa femme avait eu des mauvais présentiment, elle ne voulait pas qu'il aille au senat. Jules C. pense d'envoyer Marc'Antoine pour annuler sa visite au senat. Les conspirateurs Marco Iunius Brutus et Caius Cassius Longinius envoient Decimo Brutus auprès de Jules C. pour le convaincre à venir. Pourquoi envoyer Decimo? Peut etre parcequ'il etait le seul encore en qui Cesar avait confiance? Il etait lui meme Decimo second héritier dans le testament de Cesar. Jules C. fit confiance dans son ami fidèle Decimo Bruto et vers la cinquième heure ( environt 11 heures du matin ) Jules s'en marche vers le senat.
Bon c'est pour en discuter un peu si vous voulez; mais Jules C. n'avait plus confiance en Brutus (Jiunius) peut etre qu'il savait de la conspiration? Sinon pouquoi envoyer Decimo pour convaincre Cesar de venir au senat? Il pouvait y aller lui meme Junius Brutus vu qu'il etait son fils! Certainement Junius etait le fils de Servilia et peut etre son fils naturel, mais Postumo etait son fils adoptè et surtout toujour proche à Cesar autant Junius en etait éloigné soit politiquement que pour les guerres combattues.
Revenir en haut Aller en bas
dynamosquito
Prefet de l'Vrbs
Prefet de l'Vrbs
dynamosquito

Age : 53
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 09/04/2011

Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitimeJeu 30 Aoû - 16:58

J'avais loupé ce post tire langue !!! Fantastique laïus, un vrai plaisir que de le lire. Bravo12 Bravo12 Bravo12 super1 super1 super1

Si je pige bien, les brutii ont une certaine tendance à vouloir sauver la république. Il ne manque donc à notre Brutus, que les circonstances historiques propres à autoriser l'expression de son ADN, et qui ne manqueront pas d'en faire un personnage célèbre...

Mais quest-ce que je dis, célèbre, il l'est déjà sur ce forum incl39
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/dynamosquito/
Contenu sponsorisé




Brutus, du début à la fin. Empty
MessageSujet: Re: Brutus, du début à la fin.   Brutus, du début à la fin. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Brutus, du début à la fin.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» HISTORIA spécial " les grands traîtres "
» Les carrières
» Denier de la République Romaine Lucius Sestius & Quintus Caepio Brutus ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Numismatique de l'antiquité :: MONNAIES DE LA REPUBLIQUE ROMAINE :: Monnaies de la République Romaine-
Sauter vers: